Cet article date de plus de 6 ans

A 45 Lyon/St-Etienne : Qui paiera quoi ?

On sait maintenant qui paiera quoi pour la nouvelle autoroute entre Lyon/St-Etienne (A45).Le projet financé à hauteur de 845 millions, reviendra à l'Etat pour moitié, au conseil général de la Loire pour 25% et autant à St-Etienne métropole. Il en coûtera 5 euros supplémentaires aux usagers

        
Le projet ne fait pas l'unanimité.
Le projet ne fait pas l'unanimité. © F3RA
On a franchi hier un nouveau pas vers la construction de l'autoroute A45 entre Lyon et St-Etienne avec l'annonce officielle du financement. Lors d'une réunion entre le ministre des transports A. Vidalies et les élus de la Loire, chacun a su exactement quelle devrait être sa contribution au projet.

Le chantier, d'un montant global de 1,2 milliards, sera pris en charge par l'Etat et les collectivités locales à hauteur de 845 millions d'euros. L'Etat assumera l'investissement pour moitié. L'autre moitié, 422 millions, reviendra à  St-Etienne Métropole (50%) et au conseil général de la Loire (50%). Si  le nom du concessionnaire n'est pas encore connu on sait aussi malgré tout quelle sera la part de chaque automobiliste. Le montant du péage est d'ores et déjà fixé à 5 euros.
A45 Lyon / saint-etienne | Create infographics


Dans un communiqué Gaël Perdriau, président de St-Etienne Métropole et Bernard Bonne, président du Conseil général de la Loire se disent "convaincus de l'intérêt stratégique de cette autoroute" tout en regrettant que l'Etat ne s'investisse pas davantage "dans une infrastructure d'intérêt national dont la responsabilité lui incombe".

Ils font valoir aussi que la ponction de l'Etat sur les dotations aux collectivités locales atteint déjà cette année 5,6 millions d'euros pour la ville de St-Etienne, 3,6 millions pour St Etienne Métropole et 12,7 millions pour le département de la Loire.   

Il appartiendra en définitive aux élus de la Loire désignés les 22 et 29 mars prochain de voter ou non le financement du projet. Gaël Perdriau et Bernard Bonne disent vouloir se tourner également vers les collectivités locales lyonnaises et le nouveau conseil régional Rhône-Alpes/Auvergne après les élections pour obtenir les subventions qui leur ont été jusque là refusées .        

durée de la vidéo: 00 min 47
Projet A45 Lyo- St Etienne

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports politique économie aménagement du territoire