• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Avec ses photos, Paul-André Coumes fait découvrir l'Auvergne à ski

Pierre-André Coumes / © France 3 Auvergne
Pierre-André Coumes / © France 3 Auvergne

"L'Auvergne à ski", c'est le 4ème ouvrage du photographe Paul-André Coumes. L'auteur, qui a posé ses valises dans les monts du Livradois il y a quelques années, fait ainsi partager sa passion pour la nature et le ski de randonnée nordique.

Par France 3 Auvergne

Il y a une quinzaine d'années, Paul-André Coumes a décroché sa plaque de psychologue pour devenir photographe indépendant et vivre pleinement sa passion pour la nature et la vie sauvage. Depuis, il part bien souvent seul avec ses skis et sa pulka pour se confronter aux éléments et ramener de belles images de ce milieu pas toujours accueillant.

"La randonnée nordique, ça me permet de concilier mon métier de photographe, la photographie de neige et la pratique du ski. Cela me permet d'avoir des sensations d'évasion, d'exotisme dès le pas de la porte." 


Un livre pour les skieurs ... et les autres

De ses plus belles randonnées dans le Forez, le Mézenc ou le Cézallier, Paul-André Coumes a fait un bel ouvrage à la fois très bien illustré mais aussi très pratique avec le descriptif de ses itinéraires.

"L'Auvergne à ski, c'est une aventure qui m'a demandé plusieurs années parce que les hivers étaient plus ou moins capricieux. Selon les conditions, j'essayais de faire des petites sorties à la journée (de 30 km tout de même) et aussi des sorties plus longues de plusieurs jours pour vraiment se mettre en immersion."

"J'ai voulu partager tout le bonheur d'habiter dans une belle région et de pouvoir la pratiquer à ski tout l'hiver, quasi-quotidiennement. J'ai voulu la partager avec des gens pas forcément attirés par le ski, qui ne feront pas forcément les balades mais qui ont envie de découvrir l'Auvergne sous un nouvel angle, sous de nouvelles couleurs."


Une pratique encore peu connue en France

Pratique très développée en Scandinavie, le ski de randonnée nordique est une pratique encore assez méconnue en France. Pourtant, avec leur relief doux, les massifs de moyenne montagne offrent un terrain de jeu idéal pour cette discipline intermédiaire entre le ski de descente et le ski de fond et moins engagée que le ski de randonnée alpine. "Il ne faut pas hésiter à faire des pauses !" conseille Paul-André. "On n'est pas dans la performance physique, ce n'est pas un raid donc autant prendre soin de soi et avoir le matériel nécessaire pour faire face aux éléments."

Paul-André Coumes et sa pulka / © France 3 Auvergne
Paul-André Coumes et sa pulka / © France 3 Auvergne
Parmi ce matériel, la pulka, une sorte de luge qui permet de transporter facilement le matériel. "L'intérêt de la pulka, c'est de pouvoir partir plusieurs jour en emportant sa tente, tout le nécessaire du bivouac, toutes les vivres sans avoir à tout porter sur le dos, ce qui serait un peu difficile et un peu technique par rapport à l'équilibre."

Quant aux skis, "ils sont équipés de carres métalliques, des bords en métal de part et d'autre du ski qui permettent une meilleure accroche sur la neige un peu gelée et qui permettent de mieux tourner dans les virages. Certains skis de randonnée nordique ressemblent bigrement à des skis de fond puisqu'ils sont assez étroits pour les traces tandis que d'autres sont adaptés à des profils quasiment alpins."


"Une école de patience et de ténacité"

Fidèle à l'esprit de l'argentique avec lequel il a commencé son métier de photographe animalier, Paul-André effectue peu de retouches. "Les meilleures images sont souvent celles qui sont préméditées. C'est une école de patience, de ténacité. Il faut s'y coller, retourner découvrir les lieux à d'autres moments de la journée, de l'année, surtout avec la neige qui a ce pouvoir de tout transformer."

Dans la solitude des massifs auvergnats, ce bourguignon d'origine a trouvé ce qu'il appelle un "exotisme boréal", une forme d'aventure du Grand Nord, sur le pas de sa porte. Il nous invite à partager ses émotions avec son livre, mais pourquoi pas aussi partir sur ses traces.

Dossier : l'Auvergne à ski
Reportage : Gérard Rivollier, Matthias Julliand, Dominique Leyerloup. Intervenant : Paul-André Coumes (photographe et skieur)

 

Sur le même sujet

Givors : Réactions exaspérées des automobilistes

Les + Lus