Bourg-en-Bresse - Audrey Chabot condamnée à 23 ans de réclusion criminelle

Audrey Chabot était jugée devant les assises de l'Ain depuis le 27 févrIer pour avoir tué ses deux nouveau-nés, retrouvés dans son congélateur en 2013. Le verdict a été rendu ce jeudi après-midi après trois heures de délibérations : la jeune femme de 34 ans écope de 23 ans de réclusion criminelle.

Une peine inférieure aux réquisitions de l'avocat général. La cour a également ordonné cinq ans de suivi socio-judiciaire avec injonction de soins, effective dans l'immédiat.  En revanche, pas de période de sûreté pour la jeune femme. 

durée de la vidéo : 00h02mn09s
reportage de B.Metral et JE.Gay - Edition 12/13 Rhône-Alpes du 6/3/15 ©France 3 RA

Intervenants : Patrick Chabot (Père de Audrey Chabot) - Me Jean-François Canis (Avocat de Audrey Chabot) - Dessin : Christophe Busti - reportage B.Metral et JE.Gay

Les réquisitions 

Une peine de 27 ans de réclusion criminelle, assortie d'une période de sûreté des deux tiers, a été requise ce jeudi matin à l'encontre de cette femme de 34 ans.L'avocat général a par ailleurs réclamé dix ans d'interdiction des droits civiques, civils et de famille, ainsi qu'une interdiction définitive d'exercer une profession en contact avec des mineurs, 30 ans de suivi socio-judiciaire et une injonction de soins.

Cette mère de famille est jugée en état de récidive. Elle a déjà été condamnée en 2005 après un premier infanticide commis en 2002. Les assises de l'Ain lui avaient déjà infligé 15 ans de réclusion en 2005. Mais elle avait été libérée à mi-peine en décembre 2010, les psychiatres estimant qu'elle "ne présentait pas de risques de récidive".

extrait 12/13 Rhône-Alpes du 5/3/15 - explications B.Metral

 

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité