Deux nonagénaires auvergnates candidates Front National aux départementales

Jeanne Meyniel 99 ans se présente en tant que suppléante dans le Cantal et Micheline Besseyrias, plus jeune, 92 ans se présente dans le Puy-de-Dôme. Le problème pour cette dernière, c'est qu'elle n'était, selon elle, pas au courant.

Jeanne Meyniel, 99 ans est candidate suppléante Front National aux élections départementales
Jeanne Meyniel, 99 ans est candidate suppléante Front National aux élections départementales © France 2
Dans presque tous les cantons, le Front National se dit en mesure de présenter des candidats et c'est le cas. Mais  dans certains cantons, les listes réservent quelques surprises. Nos confrères de France 2 ont mené l'enquête et ont commencé par récupérer sur le site du Ministère de l'Intérieur, tous les noms et âges des candidats titulaires ou suppléants pour ces départementales. Et là, surprise car si l'on regarde les candidats âgés de 80 ans et plus, ils sont majoritairement Front National: sur 138 inscrits de plus de 80 ans, 111 sont FN. Et plus étonnants encore, 11 personnes parmi ces 138 inscrits ont plus de 90 ans et 10 représentent le FN.  C'est le cas de Jeanne Meyniel qui du haut de ses 99 ans, est la doyenne de ces élections départementales. Et devinez où les journalistes de France 2 l'ont retrouvée? Dans le Cantal.

Presque centenaire et candidate FN dans le Cantal

Mais retrouver Jeanne Meyniel n'a pas été une sinécure pour nos journalistes, Cyril Zha et son équipe. Ils commencent par contacter le représentant local du parti, Gilles Lacroix qui leur donne un rendez-vous et assure qu'il sera en compagnie de la candidate. Le problème, c'est que ni la candidate, ni le cadre du parti ne se présentent au rendez-vous. Finalement, les journalistes retrouvent la quasi centenaire à son club de Bridge. Jeanne Meyniel assume sa candidature car selon elle "on a toujours été à droite et donc, ça continue". Quand le journaliste lui demande si elle pourra assumer les responsabilités d'élue et si exercer un mandat ne l'effraie pas, d'aller siéger tous les jours, etc... La dame répond qu'il n'est pas question qu'elle aille siéger tous les jours et qu'elle n'est que suppléante dans l'histoire. Mais s'il y a une chose qui est sûre, c'est que Jeanne Meyniel est au courant de sa candidature car, dans ces élections, ce n'est pas le cas de tous les candidats.

Une candidate à qui les journalistes apprennent sa candidature 

Déjà, il y a quelques semaines, nous vous racontions l'histoire d'Annick Rouchon, une septuagénaire non-voyante, habitant Royat dans le Puy-de-Dôme, qui a eu la surprise de découvrir qu'elle était candidate aux élections départementales sur une liste FN. Et bien c'est une nouvelle fois dans le Puy-de-Dôme que France 2 a retrouvé Micheline Besseyrias, 92 ans, autre suppléante du Front National. Sauf que ce sont les journalistes qui lui ont appris par téléphone, sa candidature: "J'ai eu une fois la visite d'une dame qui m'a dit qu'elle travaillait pour Marine Le Pen et qui m'a demandé si je pouvais la recevoir et j'ai dit d'accord, tout de suite." Pendant l'entretien, Micheline Besseyrias aurait donc signé deux papiers sans les avoir lus car elle dit "ne pas voir clair". Candidate malgré elle, Micheline n'en veut pas pour autant au FN. Et lorsqu'on demande à Marine Le Pen ce qu'elle pense de ces candidats suppléants nonagénaires et de leur recrutement, elle préfère ne pas répondre. Quant aux représentants locaux du FN, ils affirment que Micheline Besseyrias ne pouvait pas ne pas être courant de sa candidature.
 
durée de la vidéo: 03 min 18
Deux nonagénaires candidates suppléantes FN aux départementales en Auvergne
Et pour voir l'intégralité du reportage de France 2, vous pouvez suivre ce lien.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections départementales politique
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter