François Hollande lundi à la Maison d'Izieu

Publié le Mis à jour le
Écrit par Avec AFP
Le président avait remis à Beate et Serge Klarsfeld, tous deux chasseurs de nazis, la légion d'honneur.
Le président avait remis à Beate et Serge Klarsfeld, tous deux chasseurs de nazis, la légion d'honneur. © MaxPPP

Vingt ans après François Mitterrand, le président de la République se rendra lundi à la Maison d'Izieu (Ain) pour commémorer le 71e anniversaire de la rafle par la Gestapo des 44 enfants juifs qui y avaient trouvé refuge avant de disparaître dans les camps de concentration.

François Hollande est le premier président de la République à se rendre dans ce lieu transformé en musée de la mémoire, depuis la visite, le 24 avril 1994, de son prédécesseur socialiste François Mitterrand qui en avait fait un des "grands projets" de sa présidence.
Accompagné de la ministre de l'Éducation, Najat Vallaud-Belkacem, et du secrétaire d'État chargé des Anciens Combattants et de la Mémoire, Jean-Marc Todeschini, il inaugurera cette fois une extension de la maison devenue trop étroite pour accueillir les quelque 26.000 visiteurs qui viennent s'y recueillir chaque année, parmi lesquels de nombreux groupes scolaires.

En présence notamment d'une dizaine d'anciens pensionnaires, le chef de l'État prononcera un discours à l'issue de cette visite qui s'inscrit dans la suite de ses nombreux déplacements mémoriels depuis un an pour le centenaire de la guerre de 14-18 et du 70e anniversaire de la Libération.

Comme lors de tous ces déplacements mémoriels, "l'intervention du président visera à rappeler cette histoire et surtout à en donner le sens", indique son entourage.
En présence notamment d'une dizaine d'anciens pensionnaires, il devrait en particulier souligner l'importance de la transmission de la mémoire à l'école, quatre mois après les attentats de Paris, qui ont fait ressurgir le spectre de l'antisémitisme.

Le 6 avril, le triste anniversaire d'une rafle 

Sur ordre de Klaus Barbie, les 44 enfants juifs d'Izieu, âgés de 4 à 12 ans, avaient été raflés par la Gestapo de Lyon le 6 avril 1944 avec leurs sept éducateurs, juifs également, avant d'être déportés puis exterminés dans les camps d'Auschwitz-Birkenau (Pologne) et de Reval (Estonie). Seule une éducatrice
avait survécu.

Entre mai 1943 et avril 1944, la colonie d'Izieu, fondée par Sabine Zlatin, résistante juive d'origine polonaise, a accueilli une centaine d'enfants orphelins, dont certains ont ensuite été pris en charge par des familles d'accueil.


En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.