• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Hockey sur glace. L'équipe de France obtient son maintien dans l'élite mondial

© FFHG
© FFHG

Avec cinq points, la France a terminé 6e de ces Championnats du Monde de hockey à Prague. Les Bleus se sont "sauvés" in extremis au terme d'un incroyable scénario face à la Lettonie. Rendez-vous à Moscou l'année prochaine. 

Par France 3 Alpes avec FFHG

Les Bleus ont quand même dû attendre la séance des tirs au but avant de crier victoire. Et que ce fut dur! Dominateurs dans le jeu, les Français se sont fait surprendre en infériorité numérique, se retrouvant menés 2-0 à la fin de la deuxième période. Les Tricolores ont ensuite trouvé les ressources pour arracher la prolongation grâce à des buts de Stéphane Da Costa et Sacha Treille. C'est ce même Stéphane Da Costa qui a marqué le tir au but vainqueur, après que Cristobal Huet a arrêté la seconde tentative lettone.

Immense enjeu

L'enjeu de ce Lettonie-France était immense pour les deux équipes qui s'affrontaient dans une "finale" pour le maintien, le gagnant étant assuré de sauver sa place en Elite. Et si les Lettons pouvaient se permettre de perdre après le temps réglementaire, les Français étaient, quant à eux, obligés de l'emporter pour se maintenir.

Les Tricolores sont bien rentrés dans la partie en se procurant des occasions très rapidement. Excentré côté droit, Jonathan Janil trouvait par exemple le poteau dès la 2". Mais, après dix minutes dominées par les Bleus, la Lettonie a ouvert le score sur sa première supériorité numérique, profitant ainsi de l'indiscipline française (11"25, Daugavins). Suite à ce but, le rythme descendait d'un cran, même si Anthony Rech et Antoine Roussel étaient sur le point d'égaliser (12", 19"). Bien que dominateurs dans le jeu et dans les tirs (12 à 2), les Bleus rentraient au vestiaire menés 1-0.

En début de deuxième tiers, le scénario du match ne s'arrangeait pas pour les hommes de Dave Henderson et Pierre Pousse. De nouveau pénalisée, la France subissait le réalisme letton sur le power-play. D'un tir puissant à la ligne bleue, Galvins trouvait la lucarne de Cristobal Huet et donnait deux buts d'avance à la Lettonie (22"48). Assommés, les Tricolores tentaient de réagir, notamment par son trio Stéphane Da Costa - Damien Fleury - Antoine Roussel. Masalskis, le portier letton, se montrait alors impérial. De plus, les trois phases de supériorité numérique françaises se révélaient improductives.

Le temps passait et les coéquipiers de Laurent Meunier n'arriveaient pas à trouver l'ouverture. De l'autre côté, même si les Lettons ne se montraient pas très dangereux, Cristobal Huet devait s'employer pour préserver l'espoir, avec notamment un superbe arrêt de la mitaine à la 43". Et alors que l'énergie semblait manquer aux Bleus, Stéphane Da Costa parvenait à marquer le but de l'espoir à la 48"21 (Ass. Fleury)! A 2-1, la rencontre était alors relancée et les Français jetaient toutes leurs forces dans la bataille. Et si Florian Chakiachvili trouvait la mitaine de Masalskis à la 54", Sacha Treille réussissait à tromper la vigilance du gardien letton sur un tir au travers du trafic (55"20, Ass. Hecquefeuille et Huet). 2-2, le K-O était dans l'air et les Bleus avaient l'opportunité d'enfoncer le clou par trois fois. Damien Fleury se procurait d'abord deux occasions avant que Julien Desrosiers ne rate son face-à-face à quelques secondes de la fin. Rien n'y faisait: la prolongation était inévitable.

Un suspense insoutenable

A ce stade, la Lettonie avait déjà gagné son maintien et la relégation se jouait donc entre la France et l'Autriche. Déjà assez incroyable au vu du scénario, la rencontre devenait totalement folle durant la prolongation. Les poteaux étaient en effet touchés à trois reprises, avec un premier en faveur des Lettons et deux autres pour les Bleus, trouvés par Kévin Hecquefeuille puis Stéphane Da Costa. Enfin, Teddy Da Costa se procurait une ultime occasion, mais son tir n'était pas cadré. La victoire, et par conséquence le maintien, devait donc se décider aux tirs au but, un suspense insoutenable pour tous les supporters des Bleus.

Damien Fleury, meilleur buteur français de la compétition, s'élançait en premier et ne tremblait pas, tout comme Julien Desrosiers. Tandis que les deux attaquants tricolores transformaient leurs tentatives, Cristobal Huet arrêtait le second tir letton. Stéphane Da Costa héritait alors d'une balle de match qu'il ne laissera pas filer! En propulsant le palet au fond des filets, le numéro 14 français offrait un succès historique à la France. Pour leur quatrième affrontement en Mondial Elite, c'est en effet la première fois que les Français battaient les Lettons! Une victoire 3-2 acquise au bout du suspense qui permettait surtout aux Bleus de se maintenir dans le groupe Elite en terminant 6e avec 5 points, devançant ainsi au classement la Lettonie et l'Autriche, reléguée, au jeu des confrontations directes. Après n'avoir rien lâché tout au long de la compétition, les Bleus peuvent être soulagés, ils participeront au Mondial Elite 2016 à Moscou!

Sur le même sujet

Réaction du président de l'ACCA de Seyssinet-Pariset

Les + Lus