21% des familles sont monoparentales en Auvergne Rhône-Alpes selon l'INSEE

En 2018 en Auvergne-Rhône-Alpes, l'INSEE a recensé 8% de familles recomposées, 21 % de familles monoparentales (3 points en dessous de la moyenne nationale) et 71% de familles traditionnelles (4 points au dessus de la moyenne nationale).
© Vincent Isore / MaxPPP
En 2018, l'INSEE a recensé 961 000 familles en Auvergne-Rhône-Alpes. Parmi elles, 80 000 sont recomposées, soit 8%. Une bonne part, 200 000 d'entre elles, sont monoparentales, soit 21%. Enfin, 681 000 familles sont "traditionnelles", c'est-à-dire composées d'un couple et leurs enfants, soit 71%.

La région compte proportionnellement plus de familles traditionnelles qu'en France (+ 4 points), moins de familles monoparentales (- 3 points), et presque autant de familles recomposées


Les familles "traditionnelles" restent très majoritaires


La part des familles monoparentales augmente dans la région AURA, + 2 points depuis 2011, aux dépens des familles "traditionnelles". Mais ces dernières restent très majoritaires à 71%. 

La région compte plus de familles "traditionnelles" que la moyenne nationale, 4 points au-dessus précisément.

Les familles monoparentales comptent le plus souvent un seul enfant qui vit avec sa mère. Fréquemment dans un logement social des villes-centres des pôles urbains.

En Auvergne-Rhône-Alpes, 72% des enfants, soit 1 240 000, vivent dans une famille "traditionnelle". C'est la troisième part plus élevée de France, juste derrière la Bretagne et les Pays de la Loire. 

 







 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
région auvergne-rhône-alpes société famille démographie