A quoi sert-il de voter aux élections départementales les 20 et 27 juin prochains ?

Publié le Mis à jour le
Écrit par Yannick Kusy
Les électeurs et électrices sont appelés à voter les 20 et 27 juin. On parle beaucoup des élections régionales, mais il y aura aussi un scrutin pour renouveler les conseillers départementaux
Les électeurs et électrices sont appelés à voter les 20 et 27 juin. On parle beaucoup des élections régionales, mais il y aura aussi un scrutin pour renouveler les conseillers départementaux © PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN/MAXPPP

Les élections départementales françaises de 2021 doivent avoir lieu les 20 et 27 juin 2021, en même temps que les élections régionales. Les votes vont permettre de renouveler les 95 conseils départementaux de la France.

Allier, Cantal, Puy-de-Dôme, Haute-Loire, Rhône, Loire, Ardèche, Drôme, Ain, Savoie et Haute-Savoie et Isère... La région Auvergne-Rhône-Alpes comprend toujours 12 départements. La Loi Notre, votée en 2015, qui a ré-organisé le découpage des collectivités, donnant naissance aux "grandes régions", n'a pas touché à ces départements.

Dans chacun d'entre eux, il existe une assemblée de conseillers départementaux, élus par cantons. Les 20 et 27 juin prochains, les électeurs et électrices devront à la fois choisir une majorité pour le Conseil régional, mais aussi pour leur Conseil départemental (que l'on appelait, autrefois le Conseil général).

Lors des dernières élections départementales en 2015, la grande région fusionnée "Auvergne-Rhône-Alpes" n'existait pas encore. Les deux anciennes régions Auvergne et Rhône-Alpes avaient des majorités socialistes. Depuis la fusion, la région est dirigée par une majorité LR.

Compétences : à quoi servent ces départements ?

C'est à l'occasion des lois Deferre, dites de décentralisation, que les départements sont devenus des collectvités territoriales (et non plus seulement des territoires), en charge d'un certain nombre de compétences obligatoires :

1. L'action sanitaire et sociale en faveur des personnes âgées, des personnes handicapées, de l'enfance et de la famille et des personnes en difficulté. Le Département a notamment à  sa charge l'ensemble des prestations d'aide sociale et la gestion des allocations individuelles de solidarité (RSA, PCH, APA).

2. Les collèges : le Département a en charge la construction, l'entretien et le fonctionnement des collèges publics mais également, depuis 2004, l'accueil, la restauration, l'hébergement ainsi que l'entretien général et technique dans ces collèges.

3. La voirie : le Département s'occupe de la construction et de l'entretien des routes départementales. Il peut également réaliser des équipements routiers sur ce réseau.

4. La culture : le Département est compétent en matière de lecture publique (bibliothèques de prêt). Il est également responsables des musées départementaux et des archives départementales (avec l'État).

5. L'équipement des zones rurales : il intervient en partenariat avec les communes et les établissements intercommunaux présents sur son territoire.

6. La sécurité incendie: le Département participe au financement du service départemental d'incendie et de secours (SDIS91). L'Essonne est, d'ailleurs, l'un des seuls départements français à le financer à plus de 98%.

7. La protection de l'environnement et du patrimoine naturel : le Département a en charge la politique de protection et de préservation des Espaces Naturels Sensibles et des zones Natura 2000. Il intervient aussi dans de nombreux sujets tels que la biodiversité, l'eau, les déchets ou encore les chemins de randonnée.

Au delà de ces obligations, le Conseil départemental a la possibilité d'initier des politiques locales complémentaires définies par la loi.

Scrutin : comment fonctionne le vote ?

Les élections départementales ont lieu au scrutin majoritaire binominal à deux tours. Le système est paritaire : les candidatures sont présentées sous la forme d'un binôme composé d'une femme et d'un homme avec leurs suppléants (une femme et un homme également).

Pour être élu au premier tour, un binôme doit obtenir la majorité absolue des suffrages exprimés et un nombre de suffrages au moins égal à 25 % des électeurs inscrits. Si aucun binôme n'est élu au premier tour, seuls peuvent se présenter au second tour les binômes qui ont obtenu un nombre de suffrages au moins égal à 12,5 % des électeurs inscrits, sans possibilité pour les binômes de fusionner. Est élu au second tour le binôme qui obtient le plus grand nombre de voix.

Depuis le redécoupage cantonal de 2014 des cantons, il y a 2 054 cantons qui sont découpés de manière à assurer que, dans chaque département, les cantons aient approximativement la même population.

Quelle est la spécificité du Rhône ?

Le département du Rhône est représenté par une assemblée d'élus qui couvre les territoires ne faisant pas partie de la Métropole de Lyon. 

En effet, le "Grand Lyon" (autre nom de la métropole de Lyon) exerce déjà les compétences d'un département et d'une intercommunalité, et son conseil est élu lors des élections métropolitaines. 

Dans le reste du département du Rhône, le corps électoral représente tout de même 457 392 habitants. 26 sièges sont à pourvoir, correspondant à 13 cantons (Canton d'Anse, Canton de L'Arbresle, Canton de Belleville-en-Beaujolais, Canton de Brignais, Canton de Genas, Canton de Gleizé, Canton de Mornant, Canton de Saint-Symphorien-d'Ozon, Canton de Tarare, Canton de Thizy-les-Bourgs, Canton du Val d'Oingt, Canton de Vaugneray, Canton de Villefranche-sur-Saône). Le président sortant est Christophe Guilloteau, membre des LR.

Quelle est l'actuelle couleur politique de mon département ?

En Auvergne-Rhone-Alpes, la quasi-totalité des départements a été remportée par une majorité de droite, issue de l'UMP à l'époque du vote. Le Parti socialiste ayant gardé la majorité en Ardèche et dans le Puy-de-Dôme.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.