Cet article date de plus de 6 ans

Aidez Sébastien à replanter des vignes du côté de Voiron, en Isère

Jeune vigneron bio, Sébastien Bénard souhaite réimplanter les cépages autochtones du Voironnais: le Servanin, le Persan, l'Etraire et la Verdesse. Il a déjà commencé depuis plusieurs années mais a aujourd'hui besoin d'un coup de pouce pour aller plus loin. 
Dans le Voironnais, la plupart des vignes ont été arrachées pour faire place à l'urbanisation. Pourtant, aux dires de Sébastien, "toutes les conditions sont réunies pour cultiver des raisins de qualité et élaborer de grands vins."

Le jeune homme s'est donc lancé un défi: replanter en respectant le passé. "Les Alpes représentent l'une des plus grandes réserves de diversité en matière de cépages. Ceux-ci ont traversé les siècles et ont été sélectionnés pour leur adaptation aux conditions locales. Ce sont ces cépages qui me permettront le mieux d'exprimer mon terroir." La difficulté avec les cépages rares, c'est qu'ils ne sont pas disponibles sur catalogue. Avant de pouvoir les planter, il est donc nécessaire de les retrouver et de les multiplier.

Pour le moment, le viticulteur n'exploite qu'une toute petite parcelle (environ 0,3 ha), mais il souhaite pouvoir passer à terme à 3 ha, ce qui implique la programmation d'importantes plantations. Et c'est là que chacun peut intervenir par l'intermédiaire du financement participatif via la plateforme Miimosa

A la clef, si vous participez à hauteur de 15 euros, votre nom sur le tuteur en bois du pied de vigne ou encore une invitation pour les vendanges. Les plus généreux auront droit à quelques bouteilles. 

Reportage Jean-Christophe Pain et Yves-Marie Glo
durée de la vidéo: 01 min 59
Les cépages retrouvés

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
viticulture agriculture insolite gastronomie