Ain : un jeune homme chute d'une falaise en faisant de l'escalade

Un jeune homme chute d'une falaise en faisant de l'escalade / © Photo d'illustration. S. Daval / MAXPPP
Un jeune homme chute d'une falaise en faisant de l'escalade / © Photo d'illustration. S. Daval / MAXPPP

Ce jeudi 3 octobre, un jeune homme de 24 ans s'est gravement blessé en faisant de l'escalade. Il a fait une chute après avoir dévissé sur une paroi près de Cerdon et Saint-Alban dans l’Ain.

Par Nicolas Ferro

A 12h20, un jeune homme dévisse d’une paroi qu’il escalade et fait une chute de 15 à 20 mètres. Il est tout seul avec pour seul moyen de communication son portable.

Le Massif de Cerdon dans le Haut-Bugey

Malgré les traumatismes liés à la chute, il réussit à appeler les secours qui le géocalise rapidement. Le cheminement pour accéder au lieu est compliqué, le relief est très escarpé et les pompiers envoient le GRIMP (Groupe de Reconnaissance et d’Intervention en Milieux Périlleux) ainsi qu’une équipe du SAMU pour retrouver le jeune homme.

Il est retrouvé dans un état grave, polytraumatisé mais son pronostic vital n’est pas engagé. Les secours envoient un hélicoptère Dragon 74 pour qu’il soit héliporté et envoyé dans un hôpital de la Haute-Savoie.

L'histoire de Simon Gautier 

Ce fait divers rappelle sans conteste l'histoire du Français Simon Gautier décédé suite à une chute alors qu'il effectuait une randonnée en Italie.
Plusieurs jours avaient été necessaires pour retrouver le corps de Simon Gautier décédé.

Là, il n'a fallu que quelques heures pour retrouver celui du jeune homme mais la situation est bien différente. Les sites d'escalades sont connus, topographiés et repertoriés alors que les massifs sur lesquels on pratique la randonnée ou l'alpinisme sont des domaines très vastes qui courent sur plusieurs kilomètres carré. 

Abel Moulin, vice-président du club d'escalade d'Aubenas en Ardèche : "En escalade, on connait les chemins d'accès, les sites possèdent même des coordonnées GPS, cela n'a rien à voir avec les grands domaines sauvages".

La pratique de l'escalade

Ce jeune homme était parti seul faire de l'escalade. C'est un sport dangereux qui se pratique au moins à deux. Si certains grimpeurs expérimentés s'y adonnent seul, elle reste confidentielle et n'est pas encouragée par les Fédérations.

Jérémy Etienne, éducateur sportif, spécialisé escalade depuis 10 ans : "Certes il ne faut pas grimper avec quelqu'un qui n'a pas les capacités de nous assurer cela va de soit, mais la logique de l'escalade veut qu'il y ait une relation de confiance entre le grimpeur et son assureur. Cela se construit par l'apprentissage des bonnes pratiques dans les clubs ou avec un grimpeur en mesure de les enseigner et se scelle par l'expérience mutuelle et la répétition des gestes".





 

Sur le même sujet

Surtaxe vins français

Les + Lus