Accident meurtrier de Balan (Ain): le patron de bar relaxé

C'était il y a 7 ans et demi. A Balan, trois jeunes trouvaient la mort dans un accident. La Justice vient de s'exprimer une dernière fois sur cette affaire. Le patron de bar, qui avait servi la bande, a été relaxé par la Cour d'appel de Lyon. Les familles des victimes ont du mal à comprendre. 

Le 24 avril 2011, au petit matin, Carole Bianchini a perdu sa fille, Cassandra, âgée de 20 ans. La voiture dans laquelle elle avait pris place, avec notamment Aurélie et Jérémie, a quitté la route à la sortie d'un virage, entre Balan et La Valbonne. Les trois jeunes ont été tués. Seuls les conducteurs des deux voitures, qui jouaient à se doubler ont survécu. La troupe sortait d'un pub. 

La Cour d'appel de Lyon vient de relaxer le patron de ce bar, La Taverne 22. En première instance, l'homme avait écopé d'une peine d'1 an de prison ferme pour avoir copieusement servi de l'alcool à ces jeunes.

Le fait qu'il soit aujourd'hui blanchi, suscite l'incompréhension et la colère des familles de victimes. 

Interview de Carole Bianchini, la mère de Cassandra 


Pour Me Henri de Beauregard, l'avocat de la défense, qui représentait le "Syndicat national des discothèques et lieux de loisirs" dans cette affaire, les gérants de bar "n'ont pas la possibilité d'empêcher quelqu'un de partir, ce ne sont pas des agents de police."  

Interview de l'avocat de la défense
Interview de l'avocat Henri de Beauregard qui défendait un débitant de boissons dans l'affaire de l'accident de Balan (Ain). ©France 3
 

Un parcours judiciaire particulièrement long


Au début de l'affaire, seul le conducteur de la voiture dans laquelle les victimes avaient pris place, était poursuivi pour "homicides involontaires avec circonstances aggravantes". Mais l'obstination des familles a permis d'élargir le cercle des prévenus. Le conducteur d'un deuxième véhicule a été inquiété. Au volant, malgré leur état, les deux jeunes jouaient à se doubler sur la route départementale.

En juin 2017, une peine de 4 ans de prison ferme (dont 20 mois avec sursis) a été prononcée pour le conducteur du véhicule qui avait causé la mort des trois jeunes, et une peine de 3 ans ferme (dont un an avec sursis) pour l'autre automobiliste impliqué, un jeune homme qui avait plaidé "l'erreur de jeunesse". Ils n'ont pas fait appel. Ce qui n'a pas été le cas du gérant de bar qui venait d'écoper d'1 an de prison ferme. 

Reportage de Franck Grassaud, Arnaud Jacques et Quentin Maury
Presque 8 ans après l'accident meurtrier de Balan, dans l'Ain, qui avait fait 3 morts…. la Justice s'est exprimée une dernière fois… Le patron de bar, qui avait abondamment servi les conducteurs en cause, a été relaxé par la Cour d'Appel de Lyon. C'est l'incompréhension chez les familles de victimes. ©France 3
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité