Ain. L'ancien acteur Gérald Thomassin blanchi dans l'affaire du meurtre de la postière de Montréal-la-Cluse

L'ancien acteur césarisé en 1991, Gérald Thomassin, a été blanchi par la justice. La chambre d'instruction de la Cour d'appel de Lyon a confirmé le non-lieu au bénéfice de celui qui, depuis 12 ans, était l'un des supects du meurtre d'une postière à Montréal-la-Cluse, dans l'Ain.

Gérald Thomassin avait été mis en examen à Bourg-en-Bresse en 2013 pour "vol avec arme et meurtre sur personne chargée d'une mission de service public" suite au meurtre de Catherine Burgod, postière à Montréal-la-Cluse.
Gérald Thomassin avait été mis en examen à Bourg-en-Bresse en 2013 pour "vol avec arme et meurtre sur personne chargée d'une mission de service public" suite au meurtre de Catherine Burgod, postière à Montréal-la-Cluse. © FTV
Porté disparu depuis près d'un an, l'ancien acteur Gérald Thomassin, longtemps soupçonné d'avoir tué une postière dans l'Ain en 2008, a bénéficié d'un non-lieu. La chambre de l'instruction de la Cour d'appel de Lyon a confirmé, fin juin, l'ordonnance rendue par les juges chargés du dossier, apprend l'AFP de sources concordantes, vendredi 3 juillet 2020.

Le Parquet général, "a priori", n'envisage pas de pourvoi en cassation. Dans cette affaire vieille de douze ans, ne reste désormais qu'un suspect renvoyé aux Assises pour meurtre.

Gérald Thomassin, âgé aujourd'hui de 45 ans, avait été récompensé par un César dans la catégorie espoirs en 1991, pour son rôle dans "Le Petit Criminel" de Jacques Doillon. Le jeune homme s'était ensuite marginalisé, souffrant d'addictions aux drogues et à l'alcool. L'ex-comédien vivait en quasi-SDF dans le village aindinois au moment des faits. 

Le 19 décembre 2008 à l'agence postale de Montréal-la-Cluse, Catherine Burgod-Arduini, 41 ans, mère de deux enfants et enceinte, avait été retrouvée dans une mare de sang, frappée de 28 coups de couteau. Son agresseur avait pris la fuite avec le contenu du coffre. Cinq ans plus tard, Gérald Thomassin est mis en examen à Bourg-en-Bresse pour "vol avec arme et meurtre sur personne chargée d'une mission de service public" dans cette affaire. Remis en liberté sous bracelet électronique en 2015, puis réincarcéré pour avoir coupé son entrave, Thomassin avait été libéré en 2016 et s'était installé en Charente-Maritime.
Fin août 2019, après avoir manqué une convocation judiciaire à Lyon il est porté disparu.

Une information judiciaire est ouverte pour "enlèvement et séquestration", hypothèse non-étayée par l'enquête.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société faits divers cinéma culture
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter