Ain. Déchets hygiéniques, alimentaires et eaux de pluie... quand un EHPAD recycle

La machine à recycler les couches à l'EPHAD de Jasseron (Ain) / © France 3
La machine à recycler les couches à l'EPHAD de Jasseron (Ain) / © France 3

Dans l'Ain, la maison de retraite Saint-Joseph s'est lancée dans le recyclage optimal de ses déchets. Elle recycle ses déchets alimentaires ainsi que de l'eau de pluie mais, fait plus étonnant, l'EHPAD vient d'acquérir un écodigesteur pour traiter ses déchets hygiéniques.
 

Par F. Grassaud et K. Garon


Non loin de Bourg-en-Bresse, l'établissement pour personnes âgées privé de Jasseron vient de s'équiper d'une machine assez révolutionnaire. Elle doit éliminer les déchets hygiéniques, soit 45 tonnes par an! 
 
Comme par magie, l'écodigesteur change les couches, papiers et autres cartons… en granulés qui serviront pour le chauffage, comme des granulés de bois.
 

Biotechnologie

Les déchets hygiéniques sont insérés dans une cuve étanche. Chauffés et brassés, ils se transforment en 24 heures sous l'action de bactéries et d'eau. Un système mis au point par une entreprise basée à Guéreins, également dans l'Ain. NGS Environnement a travaillé avec le CNRS de Marseille et le laboratoire HTS Bio, spécialisé dans les biotechnologies. 

La machine a coûté 100.000 euros à l'établissement qui pense l'amortir en 2 ans et demi, si l'on met en parallèle le coût habituel du traitement de ces déchets. 

Dominique Gelmini, le directeur de cet EHPAD "vert", n'est pas peu fier de son acquisition, qui vient s'ajouter à d'autres investissements écologiques. Ainsi, le service de restauration transforme déjà les restes alimentaires en compost pour le jardin.
 

Des pots de fleurs autonomes

Dans le parc, justement, 15 pots de fleurs connectés "fonctionnent" grâce à la récupération des eaux de pluie. C'est un principe commercialisé par la société "Biopratic" d'Oyonnax (Ain). Sous la terre de ces pots d'1m2 se cachent des réservoirs qui récupèrent l'eau de pluie, réinjectée ensuite pour l'arrosage. Le tout est actionné grâce à des capteurs solaires qui rendent l'installation autonome. Le kit permet aux pensionnaires de la maison de retraite de profiter de plantations durant toute la belle saison, sans que les personnels s'en soucient.

Ces pots servent de jardins thérapeutiques. Les odeurs et les couleurs des fleurs stimulent la mémoire des anciens ou les malades d'Alzheimer. 

Mais tout cela coûte cher. Le directeur fait donc la chasse aux subventions pour financer les projets "verts". Avec un brin de provocation, Dominique Gelmini aime à dire que "le premier geste écologique qu'il faudrait faire, c'est de supprimer le ministère de l'Ecologie. Le but ce n'est pas de décider et de faire des grandes phrases, c'est de pouvoir récupérer tout cet argent pour faire des choses très concrètes".

Reportage Franck Grassaud et Maryne Zammit
A l'EHPAD "vert" de Jasseron (Ain)
Et si les maisons de retraite donnaient l'exemple en matière de développement durable... A Jasseron, dans l'Ain, l'EHPAD s'est lancé dans le recyclage à tous les étages: recyclage des déchets hygiéniques, des déchets alimentaires et de l'eau de pluie. Portrait de l'établissement avec Franck Grassaud et Maryne Zammit. - France 3

Sur le même sujet

Salon du Livre de Royat-Chamalières (Puy-de-Dôme)

Les + Lus