• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Ain : un dispositif de formation adapté pour favoriser l'emploi des réfugiés

© D. Pajonk
© D. Pajonk

Une association et une agence d'intérim, main dans la main, pour favoriser l'emploi des réfugiés. L'initiative a été saluée ce 16 octobre par Alain Régnier, délégué interministériel chargé de l'intégration des réfugiés, en visite à Bourg-en-Bresse dans le département de l'Ain.

Par Aude Henry

Travailler de concert pour favoriser l'intégration des réfugiés, c'est là l'un des volets du plan d'actions pour garantir le droit d'asile. A Bourg-en-Bresse dans l'Ain, une association et une agence d'intérim unissent leurs efforts. L'une se charge d'apprendre le français à des personnes étrangères vivant depuis moins de 5 ans sur le territoire. L'autre leur trouve un emploi pour favoriser leur intégration.

Ce dispositif de formation "sur-mesure" a été baptisé "une voix-e vers l'emploi". "Apprendre à lire, à écrire et à s'exprimer correctement, c'est très important pour être autonome dans sa recherche d'emploi" indique Erika Kornova, l'une des formatrices.
Les cours de français sont assurés par l'agence nationale pour la formation professionnelle des adultes. Et par petits groupes, les réfugiés alternent heures de travail et heures de formation.
 
Une voix-e vers l'emploi
Des heures de cours de français, alternées avec des heures de travail. Dans l'Ain, des réfugiés bénéficient de ce dispositif adapté visant à favoriser leur emploi. Intervenants : Ardiana (stagiaire) - Erika Kornova (formatrice) - Alain Régnier (délégué interministériel chargé de l'intégration des réfugiés) - Agaly Ag Kalaye (agent d'entretien) - E. Phily & D. Pajonk & A. Gavin

L'initiative a été saluée par Alain Régnier, le délégué interministériel chargé de l'intégration des réfugiés, en visite ce 16 octobre dans le département de l'Ain.
 

Sur le même sujet

Mois sans tabac : l'hypnose de plus en plus choisie pour arrêter de fumer

Les + Lus