• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Ain : Paul Niedermann, ancien enfant de la Maison d'Izieu, est décédé

Paul Niedermann, un ancien enfant d'Izieu est décédé / © DR
Paul Niedermann, un ancien enfant d'Izieu est décédé / © DR

Ce 13 décembre, la Maison d'Izieu, mémorial des enfants juifs exterminés, rend hommage à Paul Niedermann, ancien enfant de la colonie, qui vient de s'éteindre. En passant en Suisse, il avait échappé à la rafle du 6 avril 1944. Paul Niedermann avait témoigné au procès de Klaus Barbie à Lyon, en 1987.

Par Dolores Mazzola


Paul Niedermann était né en 1927 à Karlsruhe en Allemagne. En octobre 1940, il a connu le sort de près de 6500 Juifs des Pays de Bade, de Sarre et de Palatinat : la déportation vers la France. L'adolescent a été interné dans des camps administrés par le régime de Vichy en zone libre : le camp de Gurs, puis celui de Rivesaltes. A l'été 1942, il a été soustrait à la déportation vers Auschwitz par Sabine Zlatin qui travaillait pour le réseau de sauvetage de l’Oeuvre de secours aux enfants. Paul Niedermann a alors suivi le couple Zlatin à Izieu, dans l'Ain, lors de la fondation de la «Colonie des enfants réfugiés de l’Hérault» au printemps 1943. De  mai 1943 à avril 1944, la colonie d'Izieu a accueilli 105 enfants juifs, Paul Niedermann en a fait partie.

Miron Zlatin ayant été prévenu que la présence de l'adolescent de 16 ans attirait des soupçons sur la colonie, Paul Niedermann a quitté la colonie et est parvenu à passer clandestinement en Suisse en septembre 1943. L'adolescent a ainsi échappé à la rafle du 6 avril 1944. Ce matin-là, 44 enfants, âgés de 5 à 17 ans, et leurs sept éducateurs ont été arrêtés, sur ordre de la Gestapo de Lyon dirigée alors par Klaus Barbie. Après avoir transité par le camp de Drancy, ils ont été expédiés vers Auschwitz-Birkenau pour la majorité d'entre eux. 
Maison d'Izieu- Archives
Maison d'Izieu- Archives

Paul Niedermann est revenu vivre en France après la guerre et a témoigné au procès de Klaus Barbie qui s'est déroulé en 1987. A la suite de ce témoignage, il a souvent présenté  à des élèves en France et en Allemagne son terrible parcours d’enfance et son errance à travers l'Europe. Aujourd'hui, la Maison d'Izieu lui rend hommage et publie un extrait du témoignage qu'il a laissé sur la colonie d'Izieu ... 
 

Sur le même sujet

Torrent de grêlons.

Les + Lus