Ain : quatre années de combat contre le cancer, la leçon de vie et de courage d'Auxane

Dans l'Ain, Auxane, atteinte d'un neuroblastome diagnostiqué alors qu'elle avait deux ans et demi, s'est battue sans relâche pour vaincre le cancer. Elle est décédée le 11 septembre. Les obsèques ont lieu le 16 septembre, à 10h30, à l'église de Thoissey. Elle reposera ensuite au cimetière d'Illiat.

Auxane, atteinte d'un cancer, a résisté durant quatre ans. La petite habitante de Bey (Ain) vient de s'éteindre. (image d'archive)
Auxane, atteinte d'un cancer, a résisté durant quatre ans. La petite habitante de Bey (Ain) vient de s'éteindre. (image d'archive) © France tv
Ses parents la surnommaient "notre crapouillon"... la petite Auxane, qui vivait à Bey, n'a pas résisté à la maladie. Atteinte d'un cancer, la fillette âgée de 6 ans vient de s'éteindre. Elle est décédée ce vendredi 11 septembre. Ses parents ont rendu publique la nouvelle sur la page Facebook "Auxane, son combat pour la vie".

"C'est avec tristesse, mais apaisement que nous vous annonçons le départ de notre crapouillon. De notre guerrière. De notre modèle. De cette petite fille qui profitait de chaque instant. Qui arrivait à sourire, a rigolé et à nous disputer dès que cela lui était possible (...) Elle est partie sans douleur, elle a décidé de partir. Nous avons accepté non sans mal son choix. Nous l'avons accompagnée du mieux que l'on pouvait. Nous avons été présent pour elle et avec elle et jusqu'au bout."

Depuis cette annonce, les messages de soutien affluent sur la page Facebook... 
  

"La couleur est de mise pour cette journée, pour rendre hommage à Auxane"


Sur Facebook, les parents d'Auxane ont annoncé que les obsèques doivent se dérouler mercredi 16 septembre, à 10h30, à l'église de Thoissey. L'enfant reposera ensuite au cimetière d'Illiat. "L'accès dans le cimetière sera réservé seulement à la famille, aux amis proches et aux personnes ayant contribué au bonheur d'Auxane." Pas de fleurs mais les parents de l'enfant mettent à disposition une urne pour recueillir des dons qui seront ensuite reversés à une ou plusieurs associations. 
 

La leçon de courage d'Auxane

La fillette diagnostiquée à l'âge de deux ans et demi, s'est défendue avec courage contre un cancer rare durant de longs mois de traitement. Les protocoles se sont enchaînés, en vain. Auxane a mené un combat acharné de plus de 48 mois. Des moments douloureux entrecoupés de moments de bonheur pour profiter de chaque instant avec Auxane. Malgré la maladie, la fillette qui aimait aller à l'école, était aussi une excellente élève.
Chimiothérapie, radiothérapie, hospitalisations, traitements... Ses parents ont régulièrement fait part de l'état de santé d'Auxane sur la page Facebook et de son parcours du combattant. En juin, la fillette avait débuté un nouvel essai thérapeutique. Mais fin août, l'état de la petite battante s'est dégradé. 
"Avec son état qui se dégrade, nous avons décidé avec les médecins d’arrêter l’essai thérapeutique dont elle faisait partie. Son corps est épuisé et la maladie a beaucoup progressé. Les médecins n’ont plus de traitement à nous proposer. Il est temps de laisser notre crapouillon en paix. Elle a mené un combat sans jamais fléchir depuis 4 ans. Elle a fait preuve d’un courage et d’une force extraordinaire," avaient expliqué ses parents le 2 septembre dernier, quelques jours avant son décès.

"Parce que la vie est belle" 

Ses parents avaient tout mis en oeuvre pour profiter de chaque instant avec Auxane. L'enfant est devenue un véritable symbole dans le département de l'Ain où elle faisait partie de tous les événements et de toutes les festivités. La petite Aindinoise avait gagné les coeurs et suscité beaucoup de générosité. Ainsi, pour son quatrième anniversaire, en 2017, les pompiers de Montrevel-en-Bresse lui avaient ouvert les portes de la caserne, elle avait donné le coup d'envoi d'une rencontre de football du FBBP01. Une véritable chaîne de solidarité s'était spontanément constituée autour de cette enfant souriante et pleine de vie pour qu'elle puisse réaliser son rêve : rencontrer le père noël en Laponie.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société