Au concours des chiens de troupeaux de Mézériat dans l'Ain

Fabrice, Kougar et les autres... / © France 3
Fabrice, Kougar et les autres... / © France 3

On les croit en transhumance, ils sont en fait en concours! Des chiens de berger de toute la France étaient ce 3e week-end de juillet à Mézériat (Ain), pour tenter une qualification pour la Coupe de France 2020. Rencontres. 

Par Franck Grassaud


Fabrice Fort laisse faire Kougar. Le Beauceron connaît son job. Mais quand le maître voit son chien en difficulté, alors qu'une brebis préfère l'enclos au troupeau, il intervient. Fabrice a observé la scène de loin, et va déployer une tactique comparable à un essaim. Il envoie tous ses moutons autour de l'enclos, la brebis égarée se replace finalement dans les rangs. Le troupeau reprend sa route.     

A un tel niveau, National 3, il faut savoir réagir vite et ne pas s'obstiner. Le juge veille. Il regarde avant tout le travail d'équipe, homme-chien, dans le respect des brebis. Une place en Coupe de France est en jeu.  

Cette manche qualificative est organisée par l'association "Les Bergers des Fées", basée à Mézériat. Elle attire des concurrents de toute la France. Benoît Voisin, berger municipal de la Ville d'Evreux, a notamment fait le déplacement avec Galopin. Son travail est réglé comme une pendule. C'est un professionnel. 

Moins médiatique, Pierre Legatte est quand même venu d'Ardèche avec une vedette! Sa chienne, Tichien, détonne. "C'est un Berger hongrois de 3 ans et 5 mois, je suis allé la chercher dans la région de Venise, et depuis on travaille ensemble."

En apparence, Tichien a plus du chien de salon que du chien de troupeau, elle fait craquer le public. Mais elle a surtout un sacré caractère, du genre à aboyer beaucoup pour se faire respecter. Sur le parcours, il y a une opération de tri. Le berger doit mettre de côté 5 brebis et partir avec les 15 autres. Pour accélérer le mouvement, Tichien pose ses 2 pattes avant sur le dos d'un mouton, façon "chenille", et le tour est joué. 

Elle se montre plus brouillonne quand il s'agit de faire monter les bêtes dans la bétaillère mais on pardonne tout à la vedette du jour! 

Reportage Franck Grassaud et Maryne Zammit
Concours chiens de troupeaux (Ain)
Mézériat a accueilli un concours de chiens de troupeaux les 20 et 21 juillet. - France 3

Au final, les concurrents auront dû dépasser un véhicule avec leur troupeau. Ils auront aussi trié leurs bêtes dans un parc, conduit les moutons d'un pâturage à l'autre, sans oubleir le passage dans un couloir tôlé, pour terminer par la bétaillère. Le tout noté sur 150 points. 

Ce concours était dit "continental", seules les espèces européennes pouvaient y participer, hors îles britanniques. Une manière comme une autre de mettre en valeur d'autres races que le fameux Border collie devenu symbole du chien de berger. 
 
Tichien au travail. / © France 3
Tichien au travail. / © France 3

Sur le même sujet

Les + Lus