• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Au Monastère royal de Brou, les appartements de Marguerite d'Autriche sont ouverts!

Le tombeau restauré de Marguerite d'Autriche au Monastère royal de Brou / © Monastère royal de Brou
Le tombeau restauré de Marguerite d'Autriche au Monastère royal de Brou / © Monastère royal de Brou

Le nettoyage du tombeau de Marguerite d'Autriche est terminé. Mais ce n'est pas l'unique nouveauté de cet été 2018. Le parcours de visite est étendu aux appartements de l'archiduchesse avec accès facilité aux personnes à mobilité réduite. Partez donc à la découverte du nouveau visage du Monastère.

Par Aude Henry

Sur les réseaux sociaux, les commentaires sont particulièrement enthousiastes et élogieux. Depuis le 18 juin, le salut est général: le Monastère royal de Brou époustoufle encore un peu plus de part sa dentelle de pierre. 

La restauration du tombeau de Marguerite d'Autriche
Selon le président du Centre des Monuments Nationaux, la restauration du tombeau de l'archiduchesse "met en valeur la blancheur du marbre et donne un relief sensationnel à la sculpture". Après plusieurs semaines de travaux de "nettoyage", le tombeau a retrouvé tout son éclat. Blanc, mais pas trop. 
 

Les tombeaux de Philibert Le Beau et de Marguerite de Bourbon vont faire l'objet d'une restauration similaire. 
 

Les appartements de Marguerite d'Autriche désormais ouverts au public
Avant la saison estivale, une autre grosse nouveauté anime Brou. Les appartements de Marguerite d'Autriche sont inclus dans un nouveau circuit de visite. On peut ainsi se familiariser avec la personnalité et le rôle politique de la fondatrice du Monastère.  
 

Un hologramme y raconte l'histoire de la grande dame qui régna sur une partie de l'Europe, tout en gardant toujours en tête son amour perdu, Philibert Le Beau à qui elle dédia ce monument. 

Vidéo
L'hologramme de Marguerite d'Autriche
Le Monastère royal de Brou, à Bourg-en-Bresse, accueille depuis cet été 2018 un hologramme de la dame des lieux, Marguerite d'Autriche.  - France 3
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Abattage des platanes malades à Grenoble

Les + Lus