A Bourg-en-Bresse (Ain), une lettre anonyme menace de commettre un "carnage" dans un lycée

Publié le Mis à jour le

A Bourg-en-Bresse (Ain), après plusieurs départs de feu au lycée Lalande, une lettre de menace est prise au sérieux par l'Education nationale et la police. Un mystérieux corbeau dit vouloir faire un "carnage" dans l'établissement.

Blague de mauvais goût ou réelle volonté de nuire ? Ce mardi 6 octobre, un élève a retrouvé une lettre de menace dans des toilettes du lycée Lalande à Bourg-en-Bresse.
 

"Je suis le pyromane de votre lycée"


Le courrier, tapé sur ordinateur, avec pas mal de fautes d'orthographe commence ainsi: "Je vous salue chers élèves de Lalande. Je suis le pyromane de votre lycée."

Jeudi et vendredi dernier, il y a eu 4 départs de feu dans l'établissement. Un torchon et du papier WC retrouvés enflammés à plusieurs endroits.

La lettre pointe ensuite directement les élèves et le proviseur du lycée, évoquant "un carnage" à venir.

"Moi et mes coéquipiers nous viendrons mains armées pour vous tuer et vous poignarder. Aucune personne ne ressortira vivante du lycée."

La sécurité a depuis été renforcée avec des policiers aux heures de pointe et deux hommes d'un groupement mobile de sûreté envoyés par le Rectorat.

Extrait 12/13 France 3 Rhône-Alpes
durée de la vidéo: 01 min 31
Inquiétude au Lycée Lalande à Bourg (01) ©France 3
 

"Toutes les pistes sont sur la table"


La police prend en tout cas la menace, et l'affaire, très au sérieux. 
 

"Les menaces qui sont portées inquiètent la communauté éducative et la communauté des élèves. Toute cette émotion nécessite une vigilance particulière de la part des services de Police. Des recherches judiciaires et techniques sont mises en oeuvre pour retrouver les auteurs de cette missive." 

Yves Cellier, Directeur Départemental de la Sécurité Publique & Commissaire


Ce courrier pourrait-il être juste une blague de mauvais goût ? "Toutes les pistes sont sur la table", répond Yves Cellier, "on le souhaite tous. Mais il faut prendre les choses avec sérieux. Il ne faut pas non plus céder à la panique qui est peut-être l'effet recherché."

Malgré la présence policière aux portes de l'établissement, plusieurs parents d'élèves ont préféré ne pas envoyer leurs enfants en cours.

Reportage
durée de la vidéo: 01 min 33
Lettre de menace au lycée Lalande