Cet article date de plus de 7 ans

Casinos Partouche : les hôtels de Lyon et Divonne à vendre

Numéro deux français des casinos, le Groupe Partouche, en difficulté financière, a annoncé lundi avoir vendu son casino belge de Dinant et un ensemble immobilier aux Etats-Unis, lui permettant de récupérer environ 12,5 millions d'euros. Ces ventes font partie d'un large plan de désinvestissement.
© Archives, France 3 Rhône-Alpes.
Le Groupe Partouche s'est placé fin septembre sous procédure de sauvegarde après le refus de ses créanciers dont le fonds américain Oaktree de réaménager sa dette (233,7 millions d'euros d'encours).

Le président du directoire du groupe, Fabrice Paire, dit avoir "bon espoir que les choses soient terminées fin mars", c'est-à-dire que le Tribunal de Commerce de Paris entérine un plan de sauvegarde adaptant le rythme des remboursements. Concernant les cessions, "nous avions dit depuis 2008 - depuis que nous connaissions une activité un peu défavorable - que nous souhaitions nous séparer de certains actifs non stratégiques, comme des fonds et des murs d'hôtels".

En France, le groupe souhaite ainsi se séparer de trois hôtels accolés à des casinos qu'il exploite : le "Pavillon de la Rotonde", un Relais et châteaux, hôtel 5 étoiles, à Charbonnières-les-Bains, près de Lyon, le "Grand Hôtel", un établissement datant de 1886 à Divonne-les-Bains, et l'hôtel du casino de Juan-les-Pins.

Le casino de Dinant a été cédé pour 10,75 millions d'euros. Cet établissement a réalisé sur l'exercice clos au 31 octobre 2013, hors activité internet, un produit brut des jeux de 6,2 millions d'euros et contribué négativement à l'excédent brut d'exploitation du groupe à hauteur de -200.000 euros.

Par ailleurs, Groupe Partouche a cédé son ensemble immobilier de Reno aux Etats-Unis pour 2,2 millions de dollars (1,6 million d'euros). "Il s'agit des murs d'un ancien hôtel-casino inexploité depuis dix ans", a précisé le patron de Groupe Partouche

Ces ventes interviennent après celles annoncées début novembre de son casino belge de Knokke et d'actifs immobiliers en Espagne et en France, pour un total de 26 millions d'euros.

Au cours de son exercice décalé 2012-2013, Groupe Partouche a vu son chiffre d'affaires reculer de 3,2% à 436,4 millions d'euros. Les résultats annuels sont attendus fin janvier.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie