Le château de Ferney-Voltaire (Ain) inauguré par Emmanuel Macron

Emmanuel Macron inaugure le château de Fernay-Voltaire / © AFP
Emmanuel Macron inaugure le château de Fernay-Voltaire / © AFP

Le château de Ferney-Voltaire (Ain) rouvre officiellement ses portes ce jeudi 31 mai, en présence d'Emmanuel Macron, juste avant la présentation officielle du grand loto au profit du patrimoine français.

Par Renaud Gardette

C'est dans ses murs que Voltaire écrivit notamment son "Traité sur la Tolérance": le château de Ferney-Voltaire (Ain) a bénéficié d’une importante campagne de restauration, extérieure et intérieure, -de plus de 9 millions d’euros-, menée par le Centre des monuments nationaux (CMN). Le nouveau parcours célèbre Voltaire et les valeurs de tolérance et de liberté de pensée qu’il a défendues.

Reportage d'Elisabeth Philly, Maryne Zammit et Delphine Mollard
Inauguration du château de Ferney-Voltaire

Le chantier

L’ensemble du domaine a bénéficié de chantiers importants depuis 2007. Avant le lancement des travaux, le château a bénéficié d’une opération de désamiantage, d’un traitement contre la mérule et de la mise en place d’un dispositif pour empêcher la propagation du plomb, dont la présence avait été notée en 2012.

Les toitures du corps central et des deux pavillons ont été restaurées sans modification de leur volumétrie, pour remplacer les ardoises et les éléments en plomb, afin d'améliorer l’étanchéité. Pour permettre la réalisation de ces travaux un grand "parapluie" avait été déployé sur les échafaudages qui entourent le château.

460 objets (mobilier, huiles sur toile, estampes, pastels, lustres, etc…) ont été déposés, stockés dans des réserves et ont fait l’objet d’un chantier des collections. Plusieurs ont fait l’objet d’une restauration.

La chambre de Voltaire ayant été déplacée au cours du 19ème siècle, le choix s’est porté sur la conservation du dernier état historique connu de cette pièce. Le rez-de-chaussée est exclusivement consacré à Voltaire, son oeuvre et son époque, ainsi qu’à sa postérité. Au rez-de-jardin, les espaces ont été aménagés pour accueillir également les visiteurs.

© CMN Centre des Monuments Nationaux, Patrick Tourneboeuf (Tendance Floue)
© CMN Centre des Monuments Nationaux, Patrick Tourneboeuf (Tendance Floue)

 

"J'ai fait un peu de bien, c'est mon meilleur ouvrage"

Le domaine de Ferney fut acquis par Voltaire en 1759, alors indésirable à la cour. Il s'agissait à l'époque d'un "hameau misérable entouré de marécages". Durant les vingt années où il y vécut, il reconstruisit le château, développa le domaine ainsi que le village de Ferney, qui passe de 150 à 1.200 habitants, notamment grâce à l'artisanat d'art. C’est là qu’il écrivit quelques-unes de ses oeuvres phares, s'enflammant contre l’injustice de la société et prennant la défense des victimes de l’intolérance politique et religieuse. À sa mort, le 30 mai 1778, le domaine fut vendu et passa entre de nombreuses mains avant que l’Etat ne s’en porte acquéreur en 1999.

 

Une oeuvre numérique

La bibliothèque de Voltaire est aujourd’hui conservée à Saint-Pétersbourg, mais sa présence est quand-même simulée. Une vidéo-projection permet de simuler, comme une tapisserie, ce qu’a pu être l’ambiance des lieux du temps de Voltaire. Le travail sur l’espace de la bibliothèque dont les murs étaient couverts de livres et de boiseries, fournit une matière spectaculaire à réinterpréter en vidéo.

Comptez 8€ pour accéder au domaine (tarif réduit 6,50 €); entrée gratuite pour les moins de 26 ans.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus