Le confinement n'est pas un long fleuve tranquille pour les gendarmes de l'Ain

Ces derniers jours, les gendarmes de l'Ain ont été victimes de plusieurs incivilités, dont certaines auraient pu mal tourner. La période de confinement donne visiblement "des ailes" aux contrevenants qui osent tout, c'est même à ça qu'on les reconnaît!


Ils sont souvent pris à partie depuis le début du confinement. On les accuse parfois de faire du zèle lors des contrôles, "alors qu'on vérifie seulement les autorisations de sortie", témoigne un gendarme un peu dépité, "n'oublions pas qu'il y a un vrai risque sanitaire". C'est dans ce contexte que le pire a failli arriver, mardi 14 avril.  
 
Deux gendarmes de la brigade de Saint-Laurent-sur-Saône patrouillait à VTT, en milieu d'après-midi. Sur la commune de Feillens, un véhicule est arrivé face à eux, à très vive allure, peut-être 130 km/h. A leur hauteur, le conducteur a brusquement fait une embardée, contraignant les militaires à se déporter pour éviter d'être heurtés. L'automobiliste a pris la fuite. 

Identifié, il a finalement été interpellé et placé en garde à vue. L'intéressé devra répondre de ses actes au tribunal pour "mise en danger de la vie d'autrui" et "conduite d'un véhicule à une vitesse excessive".
 

Vidéo insultante

Autre épisode dimanche dernier. Lors d'un contrôle d'attestation, un individu s'est amusé à filmer les gendarmes tout en les insultant. Une vidéo publiée ensuite sur les réseaux sociaux était agrémentée d'emojis injurieux. Les gendarmes ont porté plainte. 

Convoqué pour s'expliquer sur les faits, le vidéaste a été placé en garde à vue puis présenté au parquet.

Jugé mercredi en comparution immédiate, il a été condamné à 3 mois d'emprisonnement avec sursis, 200 euros d'amende et 800 euros de dommages et intérêts.
 
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité