Coronavirus. L'Agglo de Bourg-en-Bresse lance un marché virtuel pour remplacer le marché alimentaire

© CABB
© CABB

La Communauté d'agglomération du bassin de Bourg-en-Bresse propose aux producteurs alimentaires du secteur, de faire connaître leurs offres et leurs modalités de réservation aux habitants de la Ville et du territoire (136.200 hts). Le marché virtuel est lancé. 

Par Franck Grassaud


La Ville de Bourg-en-Bresse a été l'une des premières de France à fermer ses traditionnels marchés alimentaires du mercredi, samedi (champ de foire) et du dimanche (quartier des Vennes). Le maire, Jean-François Debat estimait que la sécurité sanitaire des consommateurs et des marchands n'était assurée, en raison de l'affluence. La mesure est désormais devenue règle partout en France, sur décision gouvernementale. 

Pour pallier, l'Agglo de Bourg entend désormais établir un lien virtuel entre producteurs et consommateurs, grâce à une plateforme hébergée sur son site internet
 

Redevenir locavore

Cette fermeture des marchés est vécue comme "un coup de massue" par les producteurs. "On ne peut pas nous demander de continuer à produire pour nourrir les gens et ensuite nous interdire de vendre", protestent-ils. D'autant que selon eux, les supermarchés seuls ne suffiront pas à nourrir tout le monde, sachant que des centrales d'achat peuvent aussi fermer, faute de personnel et d'approvisionnement. 

L'idée est donc de redevenir locavore. L'occasion est idéale. Aller faire ses courses dans les très nombreux magasins paysans que compte le département de l'Ain est déjà une belle routine. Des communautés virtuelles sont aussi créées de longue date autour de producteurs, pour acheter et se faire livrer. Avec la crise sanitaire, on a même vu fleurir de nouvelles pages sur les réseaux sociaux, où l'on recense les bons plans du coin, comme la vente de volailles ou le fromager encore ouvert. Il y a notamment Les ptites moula

Mais tout cela manque un peu de coordination, et pousse parfois les consommateurs à multiplier les déplacements. D'où la volonté de l'Agglomération de centraliser un peu les choses. Sur sa plateforme, un producteur fait état de ce qu'il propose, donne son contact et indique le lieu et l'heure de la livraison groupée. Comme un clin d'oeil à la vie normale, c'est souvent sur le champ de foire de Bourg que rendez-vous est pris.

Par précaution, l'Agglo indique que "les producteurs sont autorisés à stationner gratuitement une fois par semaine à l'endroit de leur choix pour que les clients puissent récupérer leurs commandes. Il ne pourra s'agir que de récupération de commandes afin de ne pas créer le flux et les files d'attente que l'on souhaite précisément éviter"

>>> Le site internet "Achetez chez les producteurs locaux"

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus