• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Le Département de l'Ain ne veut pas “se faire piquer” Seyssel

Vue sur Seyssel (Ain). / © CC-BY-SA 3.0
Vue sur Seyssel (Ain). / © CC-BY-SA 3.0

Il existe 2 communes portant le nom de Seyssel, séparées par un pont sur le Rhône. L'une est en Haute-Savoie, l'autre dans l'Ain. Le Conseil Départemental de l'Ain réaffirme, dans un communiqué, son opposition au projet de fusion des communes, "proposé en catimini par deux députés haut-savoyards". 

Par France 3

Dans la nuit du 10 au 11 juillet, deux parlementaires ont proposé la fusion des Seyssel (Ain & Haute-Savoie), un projet repoussé par le Gouvernement mais qui pourrait être représenté rapidement à l'Assemblée nationale. 

Du coup, le Département de l'Ain monte au créneau et "s'étonne de cette initiative unilatérale, prise sans avertir ni solliciter le point de vue de la collectivité aindinoise, et peu respectueuse des relations de qualité qui existent pourtant entre les deux Départements". 

La collectivité rappelle que "sa position est constante sur ce dossier depuis décembre 2015, date à laquelle le Conseil Départemental s'est prononcé une première fois contre la modification des limites de son territoire". A cette époque, la fusion des deux communes n'avait pas non plus l'adhésion des parlementaires.

Et le président LR de l'Ain met en garde: "cette position vise l'ensemble des frontières du Département car plusieurs autres collectivités locales pourraient revendiquer des démarches similaires". L'Ain étant "coincé" entre Lyon et Genève. 

"Le principe premier c'est le respect de notre intégrité territoriale", justifie un communiqué où l'on apprend que le président Jean Deguerry va adresser un courrier à Sébastien Lecornu, ministre des Collectivités territoriales, pour lui exposer "la position ferme de la collectivité".
 

Sur le même sujet

Trafic autoroutier sur l'A7 : les informations circulent ! 

Les + Lus