Dernière ligne droite pour Bourg-en-Bresse, candidate au titre de capitale française de la culture

Publié le

Qui succèdera à Villeurbanne, première capitale française de la culture ? Bourg-en-Bresse est sur les rangs pour 2024. Crée en octobre 2020, le label a été attribué pour la première fois en 2022.

"Nous avions été élus monument préféré des Français en 2014. Pourquoi ne pas être élu capitale française de la culture en 2024 ? " explique Magali Brillat-Philippe, conservatrice du musée de Brou. 

"Bourg-en-Bresse et pas Berck-en-Brousse!"

Aujourd'hui, la capitale de la Bresse se verrait bien conquérir le titre de capitale française de la culture et ainsi succéder à Villeurbanne, première municipalité à décrocher ce label en 2022. La ville-préfecture de l'Ain a postulé pour 2024. Bourg-en-Bresse fait partie des trois dernières agglomérations sélectionnées par le ministère de la culture avec Alès et Montbéliard. 

"Le but de cette candidature est de pouvoir montrer que Bourg-en-Bresse est une ville extrêmement dynamique sur le plan culturel " explique Magali Brillat-Philippe. "Ce titre permettra d'insuffler une nouvelle dynamique, de créer un lien social, une fierté pour les habitants. Oui Bourg-en-Bresse et pas Berk-en-Brousse. C'est une petite ville où il fait bon vivre avec plein de choses à apprendre", ajoute-t-elle.

Proposition culturelle riche

La cité bressanne ne manque effectivement pas d'atouts pour faire pencher la balance en sa faveur : elle dispose notamment d'une multitude d’infrastructures, théâtre, cinémas, conservatoire, salle de musiques actuelles, espace d’art contemporain. Sans compter les compagnies.

"Nous avons l'immodestie de penser que Bourg-en-Bresse et son agglomération sont représentatifs de ces villes urbaines - non métropolitaines - qui sont un trait d'union entre le tissu urbain, péri-urbain et rural dans lesquelles se passent énormément de chose au point de vue culturel", explique Jean-François Debat, président PS, de Grand Bourg Agglomération.

Un label pour "rêver plus grand"

Le théâtre de Bourg-en-Bresse est devenu il y a peu, une scène nationale. Son travail en faveur de la marionnette a payé. Heureux présage ?

Son directeur, Vincent Roche-Lecca, défend également la candidature burgienne au titre de capitale culturelle. Ce label serait "un coup de projecteur en terme de notoriété et de renommée du territoire" mais pas seulement. Il évoque "un effet d'entrainement". Le label permettrait "de continuer à récompenser tous ces acteurs qui se donnent du mal depuis des années, qui ont pris l'habitude de travailler ensemble depuis des années et qui pourront rêver plus grand", explique Vincent Roche-Lecca. 

Le ministère de la Culture promet 1 million d’euros à l’agglomération retenue. La dernière phase des sélections a lieu cette semaine. La délégation burgienne doit défendre le dossier à Paris. Les Bressans veulent y croire.  

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité