Parc naturel du Haut-Jura : les agriculteurs se disent insuffisamment consultés et veulent participer à la révision de la charte du Parc

Sur la commune de Lajoux, des agriculteurs du Jura, de l'Ain et du Doubs ont manifesté à l'heure de la révision de la charte du Parc naturel régional du Haut-Jura. Le document actuel arrive à son terme en 2025. La prochaine charte s'appliquera de 2026 à 2041. Les agriculteurs redoutent davantage de contraintes pour leurs activités.

À l’initiative des syndicats FDSEA et JA, des agriculteurs de l'Ain et de la Franche-Comté se sont rassemblés, jeudi 21 mars, sur la commune de Lajoux (Jura). Ils voulaient se faire entendre avant l'adoption de la nouvelle charte du Parc du Haut-Jura. Celle-ci est en cours de révision et un premier texte est prévu pour le mois d'août.

A Lajoux, le monde paysan est entré en faisant beaucoup de bruit, les klaxons des tracteurs se répondaient d'un bout à l'autre du village. Les manifestants se sont ensuite rassemblés autour de la Maison du Parc et ont littéralement labouré l'espace devant de la bâtisse, sur plusieurs mètres, en signe de protestation. Ils ont ensuite planté des haies et déposé des blocs de pierre. 

Révision de la charte du parc

Les agriculteurs dénoncent l'absence de concertation entre le monde paysan, les élus et l'équipe du Parc naturel régional. Ils estiment qu'ils ne sont pas suffisamment consultés, pas suffisamment écoutés, et redoutent les futures règles qui "vont peser davantage sur les exploitations". Ils pointent "des collectivités déconnectées des réalités agricoles". À la Maison du Parc, ce sont les communes, intercommunalités ou Départements qui siègent essentiellement. Les agriculteurs, peu représentés, sont inquiets d'une vision "figée et élitiste". Une vision qui pourrait aussi représenter "un frein à l'installation de jeunes générations d'exploitants agricoles".

"Ils veulent remorceler, refaire de petites exploitations. Ils ont une image de l'agriculture vieille de 50 ans. Il faut évoluer. Et il y a aussi le renouvellement des générations. Moi, j'arrive en fin de carrière. Il n'y a pas tant de jeunes intéressés pour reprendre les fermes. Si on leur met des bâtons dans les roues en plus, ça ne va pas aller !", assure Laurent Mussillon, membre de la FDSEA du Jura.

Avec cette charte pour la montagne jurassienne, c'est un projet de développement durable élaboré pour un territoire sur 15 ans. La nouvelle charte entrera en vigueur à partir de 2026, jusqu'en 2041.

Le loup est l'autre problème pointé du doigt par les agriculteurs de montagne des trois départements. Ils ne se sentent pas assez associés à sa gestion.

Reportage

durée de la vidéo : 00h02mn06s
Mobilisation des agriculteurs de montagne de l'Ain et de Franche-Comté à l'heure du renouvellement de la charte qui régit les activités du Parc. Le monde paysan veut être associé aux discussions. ©France 3 Rhône-Alpes

L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité