Relégué en ProD2, l'US Oyonnax veut vite remonter et devient Oyonnax Rugby

© Oyonnax Rugby
© Oyonnax Rugby

Relégué en ProD2 après s'être incliné en match de barrage de maintien face à Grenoble (47-22), Oyonnax a dévoilé, jeudi 31 mai, ses ambitions pour la saison 2018-2019 avec un but: retrouver immédiatement le Top 14. Premier signe de cette nouvelle ère: l'US Oyonnax devient Oyonnax Rugby.

Par AFP/CC

Nouvelle identité visuelle, nouveau logo de l'Oyonnax Rugby
Adieu l'US Oyonnax, voilà Oyonnax Rugby. Objectif top 14 !

"Notre ambition est de retrouver le Top 14 le plus vite possible (...) Notre place n'est pas en Pro D2 mais en Top 14", a déclaré Thierry Émin, le président du club, qui en a profité pour présenter le nouveau logo de l'équipe devenu Oyonnax Rugby.

Pour atteindre cet objectif, l'Union sportive Oyonnax s'appuiera sur un budget de 11 millions d'euros (contre 15 la saison dernière) et un staff technique renouvelé.

Un staff allégé 

Non conservés, les entraîneurs adjoints, Mike Prendergast et Vincent Krischer, ne seront pas remplacés numériquement. Le directeur sportif, Adrien Buononato, conservera son poste et ne sera épaulé que par un seul entraîneur adjoint dont l'identité n'a pas été communiqué.

Du côté de l'effectif professionnel, le club conserve 26 joueurs du groupe ayant évolué en Top 14 cette saison, dont son maître à jouer, l'ouvreur et meilleur réalisateur du championnat Benjamin Botica.

7 recrutements chez les joueurs

Le club a par ailleurs officialisé sept recrutements: le pilier Blaise Dumas (Vannes), le 2e ligne Myles Edwards (Aurillac), les 3e ligne Didier Tison (Carcassonne) et Étienne Herjean (Brive), l'ouvreur Lucas Chouvet (Romans, retour de prêt), les arrières Joffrey Michel (Montpellier) et Guillaume Cazes (Narbonne).

Enfin, deux espoirs du club, le 3e ligne Thibault Tauleigne et le 2e ligne Zack Farrance, se sont vu proposer leur premier contrat professionnel.

Sur le même sujet

SMS de L. Wauquiez/ La réaction des lycéens

Les + Lus