Cet article date de plus de 3 ans

"Le violoncelle de guerre" au festival d'Ambronay

Dans l'Ain, le Festival de musique d'Ambronay bat son plein, avec cette année de nombreux concerts hors les murs. Ce jeudi 20 septembre, un spectacle était donné au Prieuré de Blyes, à une vingtaine de kilomètres d'Ambronay. Sur scène, l'histoire d'un violoncelle fabriqué dans les tranchées.

C'est un concert lecture où Christophe Malavoy parcourt les carnets de Maurice Maréchal. Un journal où le poilu décrivait à la fois les horreurs de la guerre et ces moments de franche camaraderie. Mais la vedette sur scène, c'est un violoncelle! Entre les mains d'Emmanuelle Bertrand, il prend tout l'espace. Ses notes sont légèrement différentes du violoncelle classique. La musicienne a cette chance de réaliser son rêve. Elle voulait jouer avec le violoncelle de Maurice Maréchal, elle joue aujourd'hui sur une fidèle reproduction, grâce à son luthier. 

L'original a été fabriqué dans les tranchées, en 1915, par deux camarades menuisiers de Maréchal, pour tromper l'ennui. Rapidement, l'instrument fut une vedette, les gradés voulaient l'entendre. 

A la fin de la guerre, Maurice Maréchal, -qui ne souhaitait pas forcément faire de la musique un métier-, est finalement devenu l'un des plus grands violoncellistes de son temps.

Son "poilu", c'est ainsi qu'il avait baptisé sa "bête" faite avec des caisses de munitions, est aujourd'hui entré dans l'Histoire. 

Reportage Franck Grassaud et Marie-Lou Robert
Violoncelle de guerre
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
festival culture festival d'ambronay musique