• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Génissiat (Ain) : le projet de ferme d'hydroliennes sur le Rhône tombe à l'eau

Des hydroliennes mises à l'eau en décembre 2018 sur le Rhône, à hauteur de Saint-Clair, près de Lyon / © France 3 RA
Des hydroliennes mises à l'eau en décembre 2018 sur le Rhône, à hauteur de Saint-Clair, près de Lyon / © France 3 RA

Ce lundi 8 juillet, la Compagnie nationale du Rhône (CNR), deuxième producteur français d'électricité, indique avoir renoncé à installer un parc d'une trentaine d'hydroliennes fluviales sur le Rhône face à des risques trop importants. Le parc devait être installé à Génissiat, dans l'Ain. 

Par Dolores Mazzola

La Compagnie Nationale du Rhône annonce renoncer au projet d'installation d'une ferme hydrolienne fluviale dans le Rhône, en aval du barrage de Génissiat, dans le département de l'Ain, à proximité de la frontière suisse.
Barrage de Génissiat (Ain) - Archives / © France3 RA
Barrage de Génissiat (Ain) - Archives / © France3 RA


La Compagnie Nationale du Rhône avait lancé le projet en 2017 avec le fabricant grenoblois d'hydroliennes HydroQuest et l'entreprise de construction navale CMN (Constructions Mécaniques de Normandie). Le budget initial était de 12 millions d'euros. Au total, trente-neuf hydroliennes devaient être immergées dans le fleuve pour une mise en service fin 2018. 

Cette ferme expérimentale devait totaliser plus de deux mégawatts (MW) de puissance et était présentée comme une première mondiale. "A ce niveau de puissance, ce projet présentait des incertitudes", ont expliqué les trois entreprises dans un communiqué commun publié lundi 8 juillet, après "deux années d'études techniques poussées" et de tests.
 

Mauvaise localisation pour implanter la ferme hydrolienne de l'Ain


"Le reliquat de certains risques" liés à la localisation choisie pour implanter la ferme hydrolienne serait à l'origine de leur décision. Le secteur "très encaissé" du Haut-Rhône, est situé entre les aménagements CNR de Génissiat et de Seyssel, sur environ deux kilomètres.

"Il a notamment été mis en évidence que les contraintes de sites induisent un productible insuffisant et des pertes d'exploitation trop importantes à l'usine hydroélectrique de Génissiat", précisent le communiqué.

Ce coup d'arrêt ne remet pas en cause le développement de cette technologie hydraulique, selon les trois entreprises.
 

Une ferme de quatre hydroliennes à Caluire-et-Cuire 


En décembre 2018, HydroQuest avait inauguré plus en aval sur le Rhône, à Caluire-et-Cuire près de Lyon, un parc de quatre hydroliennes fluviales plus petit, avec 320 kilowatts de puissance installée. Ce projet lancé par Voies navigables de France (VNF) est exploité par Hydrowatt, filiale du producteur d'énergie renouvelable Unit-e.
Archives : inauguration de la ferme hydrolienne de Caluire
Le 21 décembre dernier, un parc de 4 hydroliennes était inauguré dans la Métropole de Lyon, relié au réseau. Elles sont installées à Caluire-et-Cuire (Saint-Clair).Une première mondiale pour ces equipements qui produisent 320 KW de puissance énergétique. Une initiative développée par une entreprise grenobloise : HydroQuest sur le domaine géré par VFN. C'est surtout une initiative verte à faible impact écologique (pas d'émissions, pas de construction en dur... les hydroliennes sont posées sur barges flottantes, pas de nuisances sonores et pas ou peu d'impact sur la vie du fleuve). Intervenants : Jean-Michel Simon (Président HydroQuest) / Olivier Norotte ( Voies Navigables de France - Rhône Saône) (avec images HydroQuest) - France 3 RA

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Puy-de-Dôme : quand un petit village sert de poubelle au chantier de l’hôtel Dieu de Clermont-Ferrand...

Les + Lus