• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

La région rachète le château d'Antoine de Saint-Exupéry dans l'Ain pour en faire un musée

La région Auvergne-Rhône-Alpes a officialisé le rachat du château d'Antoine de Saint-Exupéry pour en faire un musée ouvert au public et aux touristes, sur la commune de Saint-Maurice-de-Rémens (Ain). Photo d'archive. / © E. Henny / France 3 Rhône-Alpes
La région Auvergne-Rhône-Alpes a officialisé le rachat du château d'Antoine de Saint-Exupéry pour en faire un musée ouvert au public et aux touristes, sur la commune de Saint-Maurice-de-Rémens (Ain). Photo d'archive. / © E. Henny / France 3 Rhône-Alpes

La région Auvergne-Rhône-Alpes annonce le rachat du château d'Antoine de Saint-Exupéry dans la petite commune de Saint-Maurice-de-Remens (Ain), pour créer un musée qui pourrait bien devenir un haut lieu touristique. 

Par Renaud Gardette

En bons journalistes, à la rédaction de France 3 Rhône-Alpes, on s'est bien frotté les yeux ce matin à l'aube, on a bien regardé et écouté, et sans l'aide de mécanicien, ni de petit prince, une drôle de petite voix a résonné. Elle disait : "dessine-moi un musée". On a bien sûr sauté sur nos pieds, comme frappés par la foudre... 

Ce n'était qu'une rumeur jusqu'à présent, c'est maintenant officiel: Laurent Wauquiez a annoncé le rachat par la région Auvergne-Rhône-Alpes du château d'Antoine de Saint-Exupéry pour en faire un musée ouvert au public et aux touristes. C'est surtout un soulagement pour la petite commune de Saint-Maurice-de-Remens. 

 

La fin d'une dette abyssale

Le village s’était endetté à hauteur de 950.000 € pour acheter le château, faisant du village le numéro un dans la liste des communes de l’Ain les plus endettées. Les 750 habitants devraient donc être ravis d’apprendre qu’ils ne vont plus devoir payer pour ce château.

L’achat doit passer à la fin de l’année au conseil régional. L’estimation des domaines est encore attendue mais selon le maire de la commune la rachat ne devrait pas aller au-delà de 950.000 €.

 

 

Quel projet de musée ?


Avant l’été, trois candidats étaient en lice, et c’est finalement la société Tempora, spécialisée dans ce type de musée pour le grand public, qui a gagné. Cette société devrait récupérer ensuite son investissement par les entrées, la restauration plus une redevance qu’elle devra reverser à la région.

Sur place, les travaux d'aménagement pourraient durer deux ans, avec un budget entre 25 et 30 millions d’euros.

Au Japon, il existe une réplique du château de Saint-Exupéry, dans la ville d'Hakoné, sur 10.000 m² : les touristes japonais affluent pour découvrir l’ambiance du Petit Prince, passer par le même portail et visiter les lieux. La petite commune de l'Ain envisage-t-elle déjà de faire se garer des centaines de cars touristiques ? En tout cas le château-musée de Saint-Exupéry pourrait bien attirer les foules.




 

Sur le même sujet

Enquêtes de Région : Agriculture, qu'allaient-ils faire dans ce métier galère ?

Les + Lus