Sécurité routière : le coup de gueule de la gendarmerie de l'Ain

Sur une portion de route, le jeune chauffeur était censé rouler au maximum à ... 100 km/h. 68 kilomètres par heure au-dessus de la vitesse autorisé, c'est une contravention de classe 5 (grand excès de vitesse). / © JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP
Sur une portion de route, le jeune chauffeur était censé rouler au maximum à ... 100 km/h. 68 kilomètres par heure au-dessus de la vitesse autorisé, c'est une contravention de classe 5 (grand excès de vitesse). / © JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP

Une fois n'est pas coutume, la gendarmerie de l'Ain a poussé un coup de gueule sur les réseaux sociaux pour dénoncer l'irresponsabilité de deux jeunes conducteurs, épinglés à 15 jours d'intervalle, pour deux délits de grande vitesse.

Par Christian Conxicoeur

Marre de l'inconséquence de certains automobilistes : le capitaine Sébastien Rouby, commandant en second de l'escadron départemental de gendarmerie l'Ain a pris sa plume pour dénoncer sur facebook les risques énormes pris par deux jeunes conducteurs sur le routes de l'Ain à 15 jours d'intervalle.

Lundi 9 mars, l'officier de gendarmerie explique qu'au cours du week-end précédent, un jeune homme de 18 ans titulaire du permis de conduite depuis 3 semaines a été contrôlé dans le pays de Gex à la vitesse de 178km/h (vitesse retenue 168 km/h).

Sur une portion de route, le jeune chauffeur était censé rouler au maximum à ... 100 km/h. 68 kilomètres par heure au-dessus de la vitesse autorisé, c'est une contravention de classe 5 (grand excès de vitesse) pour laquelle il encourt l'annulation de son permis de conduire. Même chose pour un autre jeune conducteur le 27 février sur le contournement autoroutier de Bourg-en-Bresse : sous une pluie battante, les forces de l'ordre ont intercepté un néophyte de la conduite qui roulait à 141km/h au lieu de 100 km/h.
 
Des entorses au code la route qui passent mal auprès des gendarmes de l'Ain, d'autant que le bilan des morts n'est pas bon dans le département depuis le début de l'année : 8 en zone Gendarmerie, et nous ne sommes que le 9 mars. 
 

Sur le même sujet

Les + Lus