Une success-story dans l'Ain: Poralu Marine envoie ses pontons à Londres

Publié le Mis à jour le
Écrit par Franck Grassaud
© France 3

Dans le monde du Bâtiment, Poralu est connu de tous pour ses menuiseries, volets roulants et portes de garage... Dans le monde maritime, Poralu est aussi reconnu grâce à sa filiale Poralu Marine. Une entreprise de l'Ain qui vient de décrocher un beau marché à Londres. 

1968. Poralu voit le jour à Port, près du Lac de Nantua. L'entreprise est spécialisée dans la construction métallique.

1980. Poralu développe une activité de fabrication de pontons en sous-traitance.
1987. Poralu Marine signe ses premiers contrats en "solo" notamment du côté de l'Atlantique, à Douarnenez (Bretagne), à près de 1.000km de l'Ain.

Le navire était lancé. Il a depuis fait escale dans le monde entier, ouvrant des succursales au Canada et en Australie. Ses pontons, qui marient savoir-faire de l'aluminium et du plastique, version Plastics Valley, retiennent l'attention du monde de la plaisance. On les retrouve à Macao, à New-York, au pied du pont de Brooklyn, en Sardaigne... et bientôt à Londres. Dans le quartier touristique des St-Katharine Docks, près de Tower Bridge, Poralu "habille" en ce moment la Tamise.


Facturé 4 millions d'euros, ce projet londonien a été retenu pour son côté très "haut de gamme". Une remise à neuf d'un port de plaisance en bois naturel avec des pontons cintrés qui épousent les formes de quai. Un vrai challenge pour le bureau d'études de Nantua. Autre problème rencontré: le trafic intense dans la capitale britannique. Comment faire entrer une cinquantaine de camions dans ce flux? La tâche est ardue! Le chantier doit être terminé en février 2017. Après, Poralu voguera vers de nouveaux projets.

Reportage Franck Grassaud et Benjamin Metral
durée de la vidéo: 02 min 06
Poralu Marine envoie ses pontons à Londres


En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.