Un bébé vautour moine est né de manière "naturelle" au Parc des oiseaux, dans l'Ain. Une éclosion exceptionnelle pour l'espèce de rapace, qui naît habituellement en couveuse.

C’est un petit miracle de la nature. Tout doucement, un petit oisillon bêche sa coquille jusqu’à sortir de l’œuf, sous le regard attentif de ses parents. Dans la nuit du 7 au 8 mai, un vautour moine est né de manière "naturelle" au sein du Parc des oiseaux de Villard-les-Dombes. D’ordinaire, cette espèce naît en couveuse.  

Mais pour la première fois, l’équipe animalière du Parc des oiseaux avait fait le choix d’une incubation et d’une éclosion naturelle, en laissant l’œuf pondu dans le nid de la volière. En temps normal, celui-ci est directement placé en couveuse. Un procédé qui vise à surveiller et protéger l’éclosion.

Les soigneurs ont donc pris un risque, mais le pari est réussi et l’émerveillement est au rendez-vous. Un réseau de caméras a permis de surveiller l'œuf et le travail du couple depuis la ponte, et jusqu’à l’éclosion la nuit du 7 au 8 mai. Elles ont pu enregistrer les images exceptionnelles des premiers moments de vie de l’oisillon.

durée de la vidéo : 00h00mn26s
Un réseau de caméras a permis de surveiller l'œuf et le travail ducouple depuis la ponte, et jusqu’à l’éclosion la nuit du 7 au 8 mai. ©France Télévisions

Une espèce protégée par un programme européen 

Il s’agit de la 15ème naissance en 50 ans de ce rapace au sein du Parc des oiseaux. Il y a quelques jours, un autre bébé vautour moine était né, mais en couveuse. Les vautours moine avaient pourtant totalement disparu en France à la fin du 19ème siècle et l’espèce est toujours menacée en Europe de l’Est. Mais il existe désormais une vaste coordination à l'échelle européenne concernant la gestion des populations captives, grâce à un ambitieux programme de conservation et de réintroduction qui porte ses fruits.

La naissance "naturelle" de ce dernier nouveau-né s’inscrit ainsi dans le programme européen d'élevage. Par le passé, deux vautours nés au parc ont été réintroduits dans les Cévennes et dans les Balkans, la finalité du programme étant la sauvegarde de l’espèce et sa réintroduction dans la nature. 

D’ici quelques semaines, le coordinateur du Programme Européen d’élevage décidera de la destinée du nouveau-né : il sera relâché dans la nature ou il intégrera la population captive pour contribuer à la pérennisation du réservoir génétique de cette espèce.

L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité