Une nouvelle pensionnaire est arrivée dans la Dombes, la crevette d'Asie peut enfin être élevée par les pisciculteurs

Un arrêté préfectoral l'autorise enfin ! L'élevage de crevettes dans la Dombes est désormais possible. Trois pisciculteurs participent à la phase test. La crevette "à long bras", originaire de la baie du Mékong au Vietnam, va grossir dans des bassins et ne devrait pas se retrouver dans la nature.

Au pays de la carpe et des poissons d’eau douce, une nouvelle pensionnaire est arrivée. La Macrobrachium rosenbergii ou la crevette géante à grands bras est originaire d'Asie, c'est l'une des plus grandes crevettes d'eau douce au monde. Elle est prisée pour la qualité de sa chair. Mais son atout reste sa capacité à grandir et prendre du poids rapidement.

Trois pisciculteurs relèvent le défi

Sylvain Bernard, pisciculteur dans la Dombes, fait le tour de ses bassins. D'ordinaire, il y place des alevins, mais là ce sont 6000 crevettes de quelques millimètres qui s'y développent dans une eau à 23 degrés.

Le pisciculteur fait les présentations. "Cette crevette est assez rustique, elle grossit facilement et valorise bien la nourriture qu’elle trouve naturellement dans les bassins donc ça d'elle une espèce facile à élever" détaille-t-il.

"Elle va prendre la place des poissons, mais dès l’année prochaine, on va essayer de mixer la production de crevettes et la production de poissons pour valoriser les structures et pas faire que de la crevette ou que du poisson" précise le pisciculteur.

Le texte préfectoral est tombé pile au bon moment. "Voilà deux ans qu’on attend l’arrêté, nous autorisant à élever cette crevette. Il faut qu’on trouve des solutions pour s’adapter au changement climatique. C’est un espoir, insiste-t-il, on n'est pas condamné à disparaître avec 2 ou 3 degrés de plus mais on peut trouver des solutions pour se diversifier et ces crevettes, c’est notre espoir pour l'avenir."

Chaque année, 100 000 tonnes de crevettes d'eau douce arrivent d'Asie

Si l’expérimentation s’avère concluante dans la Dombes, un nouveau marché s’ouvrira aux pisciculteurs. Jules Blanc est conseiller piscicole, il est favorable à l'élevage des crevettes. "On a un très bon taux de remplissage pour la saison. On est alimenté que par l’eau de pluie et aujourd’hui, l'étang est plein. C’est d'ailleurs le cas de tous les étangs de la Dombes", explique-t-il.

"La plupart des étangs débordent, poursuit-il. On arrive dans une saison de la reconstruction, on va refaire un cheptel de poissons pour espérer en 2025 avoir de nouveau le niveau de production habituelle."

Sur certains sites, des bassins de stockage étaient sous-utilisés l’été. Faire de la crevette permettrait de compléter les revenus apportés par la pisciculture.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité