Cet article date de plus de 5 ans

Air Cocaïne : l'affaire qui pousse le député A. Chauprade à quitter le FN

Les révélations sur l'implication d'Aymeric Chauprade dans l'exfiltration des pilotes de République Dominicaine ont précipité sa démission. L'eurodéputé a annoncé qu'il quittait de lui -même le FN. Marine le Pen a confirmé qu'après l'affaire Air Cocaïne,son maintien au FN était devenu impossible.   
L'eurodéputé Aymeric Chauprade, figure montante du FN pendant les européennes, a refermé lundi avec fracas sa parenthèse frontiste, dénonçant sur iTELE la "trahison" morale et idéologique de Marine Le Pen, trop inféodée selon lui à Florian Philippot. Il a annoncé qu'il quittait le mouvement avant d'en être sans doute exclu.   
Il a d'abord critiqué Mme Le Pen pour l'avoir "éliminé (...) sur des faux prétextes, comme celui de la vidéo sur l'islam". "C'est une faute morale sur un enjeu crucial, un enjeu de civilisation (...) Jouer de ce prétexte (de la place de l'islam, NDLR) pour éliminer des collaborateurs qui font de l'ombre à Florian Philippot, c'est grave", a accusé M. Chauprade, qualifiant la vie du parti d'"étouffoir".L'eurodéputé a aussi reproché au parti d'avoir "écarté celui auquel on doit tout parce qu'il est devenu inutile", à savoir Jean-Marie Le Pen, exclu en août.
Mais c'est sans doute la révélation de son rôle dans l'exfiltration des deux pilotes de République Dominicaine qui lui a valu sa disgrâce définitive .Marie Le Pen n'était manifestement pas avertie de cette opération clandestine. Elle a confirmé sur Twitter que depuis cette affaire , le dialogue était rompu.


   


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
affaire air cocaïne justice société