Cet article date de plus de 4 ans

Alerte enlèvement: Djenah et son père ont été retrouvés

Djenah, petite fille de 4 mois, a été retrouvée saine et sauve avec son père Steeve Beni Y Saad, un SDF âgé de 28 ans. L'homme l'avait enlevée mardi 18 octobre, mais il s'est rendu à la police ce mercredi en fin de matinée.

Djenah, petite fille de 4 mois, vêtue d'un pyjama rose bonbon, yeux marrons, un peu de cheveux châtains, a été enlevée le 18 octobre 2016 à Grenoble, par son père, Steeve Beni Y Saad, âgé de 28 ans. Elle a été retrouvée ce mercredi 19 octobre vers midi, en bonne santé.

Le père de Djenah s'est rendu aux policiers de la brigade anticriminalité en fin de matinée en appelant depuis une cabine téléphonique à Echirolles, selon les informations, selon une information du Dauphiné Libéré.


Hier, vers 11h30, l'homme est entré par un balcon dans le foyer pour femmes battues où se trouvaient la mère et sa fille, a écarté le personnel, a cassé une porte et a emmené l'enfant dans un maxicosy avec une couverture rose. 

Sans domicile fixe, il est décrit comme un individu violent bien qu'il n'ait jamais levé la main sur l'enfant. Le couple s'est séparé en raison des violences conjugales. Il a également été condamné pour neuf faits de vols avec violence. La mère était déjà venue trouver refuge dans ce foyer pour femmes battues il y a trois ans. Elle devait passer au tribunal jeudi 20 pour demander une ordonnance de protection.

La présidente de l'association Issue de Secours Françoise Paramelle assurait ce mercredi matin que "la maman est prise en charge dans une structure sur le plan social, psychologique.

Interview de Françoise paramelle, présidente de l'association Issue de Secours par Aurélie Massait-Salamanca et Jean-Christophe Solari.
durée de la vidéo: 00 min 43
Françoise Paramelle, Association Issue de Secours

L'alerte enlèvement prolongée


Peu avant la fin de l'alerte enlèvement, le procureur de Grenoble Jean-Yves Coquillat a organisé une conférence de presse au Palais de justice de Grenoble, au cours de laquelle il a annoncé le prolongement de l'alerte enlèvement, "une mesure rare" et appelé le père de Djenah à libérer l'enfant, car ce sera "mieux pour lui."


Il a également annoncé que 220 signalements par téléphones avaient été faits depuis le début de l'alerte, ainsi que 50 mails. Parmi eux, 18 témoignages exploitables par les enquêteurs.


Interview de Jean-Yves Coquillat, procureur de Grenoble, par Céline Aubert-Egret et Didier Albrand.
durée de la vidéo: 00 min 23
Interview de Jean-Yves Coquillat


L'un d'eux, notamment, indiquait que Steeve Beni Y Saad avait été pris en voiture avec sa fille par une connaissance, assurant qu'il voulait l'emmener chez le pédiatre. 

Les enquêteurs s'inquiètaient car le père, possible toxicomane et sans domicile fixe, est considéré comme incapable de prendre soin de la fille. Ils craignaient donc qu'elle ne soit rapidement en mauvaise santé.

Le dispositif vient de prouver une fois de plus  son efficacité. Activé à 19 reprises depuis sa mise en place en 2006. Il consiste à alerter la population à travers une cinquantaine de canaux de diffusion: radio, télévision, sites internet, panneaux dans les gares ou sur les autoroutes... Chaque fois, et aujourd'hui encore, il a permis de retrouver l'enfant disparu. 

Sujet de Jérôme Ducrot et Philippe Caillat.
durée de la vidéo: 00 min 54
Enlèvement du bébé Djenah

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers