Cet article date de plus de 4 ans

Alexis Jenni : son nouveau roman "Dans l'attente de toi"

Avec son nouveau roman "Dans l'attente de toi", paru aux éditions de L'iconoclaste, Alexis Jenni aurait-il séduit Myriam Figureau, journaliste à France 3 Rhône-Alpes ? Elle lui a donné rendez-vous au Musée des Beaux Arts de Lyon...
© C. Hélie Galimard

Myriam Figureau a donné rendez-vous à Alexis Jenni au Musée des Beaux Arts de Lyon. Avec Ludmilla Virassamynaïken
conservatrice au Musée des Beaux Arts, ils se sont attardés sur quelques tableaux.

Voici son reportage:

durée de la vidéo: 02 min 19
Alexis Jenni "Dans l'attente de toi"


Myriam Figureau ne s'est pas arrêtée là. Elle a voulu prolonger son travail et utiliser l'écrit, plutôt que l'image et le commentaire de télévision.

Voici son texte:

Dans son 1er roman « L’Art Français de la Guerre » qui lui a valu le prix Goncourt en 2011, le héros d’Alexis Jenni déjà dessinait et séduisait une femme à travers ses dessins.
C’est une nouvelle fois sa passion pour la peinture qui le guide dans ce nouveau livre, ni roman ni essai, où l’auteur choisit 20 tableaux de maitres pour nous parler de la femme qu’il aime, tant il se sent impuissant à trouver les mots pour dire cet amour, ses sensations charnelles et ce sens souvent oublié : le toucher.

 Les livres naissent de ce que l’on ne sait pas dire. Si on savait, on dirait, et il n’y aurait pas de livres ; on n’y penserait même pas. Mais voilà, on ne sait pas dire, et c’est une inquiétude, puis très vite un manque, et enfin un désir ; et le livre vient » … « j’ai le souvenir exact du moment où il est né, ce moment précis où je n’ai pas trouvé les mots, où je n’ai pas su dire combien tu étais belle, d’une forme de beauté si particulière que je n’avais pour la dire aucun mot disponible. 

 

Dès les premières lignes de « Dans l’Attente de toi » pourtant, l’écriture, ciselée, colorée comme les pigments des peintres, rugueuse parfois comme des coups de pinceau, nous fait entrer tout de suite dans cette intimité qu’il partage avec son lecteur.
Car il les trouve les mots qui touchent justement pour décrire ce sens si difficile à exprimer, sans fausse pudeur et parfois il va les chercher dans des endroits inattendus de ces tableaux qu’il a choisis. Et pour quelqu’un qui dit n’avoir « aucune compétence en histoire de l’art », on se laisse pourtant avec bonheur totalement guider par sa plume dans les œuvres de Bonnard, De La Tour, Bacon, Fragonard ou Rembrandt.

Comme dans cette Fiancée Juive de Rembrandt :

« Sur ce tableau deux mains s’effleurent, deux visages sont concentrés par l’écoute, et ce qu’ils écoutent c’est la peinture qui le montre, la peinture à l’état pur qui par un tourbillon de pigments figure ce qui ne peut se voir »… « on voudrait tendre la main, toucher ces deux pièces d’étoffe qui sont à la fois tumulte intime et silence attentif, la jaune, la rouge, deux merveilleux tissus qui représentent, comme jamais on ne l’avait vu, l’âme agitée par le tendre désir quand l’autre est tout près de soi, l’âme ballotée de mouvements, de courants, de frissons, l’âme toujours mobile, lieu intérieur de tous les mouvements. Il est extraordinaire que tant d’élan vers l’autre soit montré par un tableau si calme. »



Et pour faire ce voyage virtuel dans les tableaux, les éditions de l’Iconoclaste ont eu la bonne idée de les reproduire en entier et en détail.
Quel grand plaisir de retrouver Alexis Jenni, que j’avais rencontré quelques semaines avant son Goncourt, d’écouter la musique de sa langue, de le suivre dans sa vision infiniment sensible de la femme.
Son livre est magnifique et il fait du bien.
De la beauté, de la lenteur et de la contemplation pour bousculer un quotidien qui ne prend plus le temps de s’arrêter.


« Dans l’Attente de Toi » aux éditions L’Iconoclaste est sorti le 7 septembre


Pour aller plus loin vous pouvez consulter un article de nos confrères du figaro.fr en cliquant ici


Bio d'Alexis Jenni
1963
Naissance à Lyon, il vit à Belley (Ain)

1990
Il reçoit l'agrégation de Sciences naturelles et enseigne en lycée, notamment au Lycée St Marc de Lyon

2011
Il écrit son 1er roman "L'art français de la guerre" (éditions Gallimard) et reçoit le prix Goncourt.

2014
Il publie "Son visage et le tien" (éditions Albin Michel)

2015
il publie aux éditions Gallimard, "La nuit de Walenhammes"

2016
Aux éditions Albin Michel, il publie "Les mémoires dangereuses" (entretiens avec Benjamin Stora)
et "Dans l'attente de toi" aux éditions L'iconoclaste
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
littérature culture livres