Dans l’Allier, un artisan élève le métier d’armurier à l’art

Vivre de sa passion, c'est le choix qu'a fait Sébastien Dechaud. Il est armurier et après avoir travaillé pour des maisons réputées, il a choisi d'ouvrir une boutique à Huriel. Un village de l'Allier dédié aux artisans d'arts. Portrait. ©France 3 Auvergne

Vivre de sa passion, c'est le choix qu'a fait Sébastien Dechaud. Il est armurier et après avoir travaillé pour des maisons réputées, il a choisi d'ouvrir une boutique à Huriel. Un village de l'Allier dédié aux artisans d'arts. Portrait.

Un morceau de bois brut, de la patience et de la passion : voilà tout ce dont a besoin Sébastien Dechaud pour faire naître la crosse d'un fusil. L'ajustage prend plusieurs jours. Du sur-mesure fait par l’artisan : "si on épaule avec une crosse trop longue, on épaule mal, donc on a une mauvaise prise de visée. Avec une crosse trop courte, c’est pareil. Le client ne doit pas avoir d’ajustages à faire au niveau de sa tête. Une fois qu’il aura épaulé l’arme, je les fais épauler les yeux fermés et lorsqu’ils ouvrent les deux yeux, il faut qu’ils soient alignés par rapport à l'arme."

Le client ne doit pas avoir d’ajustages à faire au niveau de sa tête.


Sébastien Dechaud est armurier et titulaire d'un brevet des métiers d'art. Et cela fait 12 ans qu'il fabrique des armes : "C’est ma chance d’avoir pu faire de ma passion, mon métier. Tout me plaît : la mécanique, la précision, le travail aussi bien du métal que du bois, et l’on a la chance de toucher pleins de domaines. La fabrication, la balistique, les réglages mécaniques, la trempe des matériaux ou encore les traitements des bois, de matières comme le métal."

"Il y avait un manque"


Et avec la création, l'armurier, compte sur la vente et l'entretien d'armes plus classiques pour faire tourner son affaire. Car les chasseurs sont nombreux dans cette zone rurale à l'ouest de Montluçon.

"Je voyais un peu cette zone où il y avait un manque. Au niveau de la chasse, il m’est arrivé de devoir acheter des munitions un vendredi soir et de devoir monter à Montluçon, donc c’est plus d’une heure de trajet aller-retour. Donc je me suis dit que cela pouvait servir à pas mal de monde", raconte l'artisan.

Huriel est un village labellisé "Ville et Métiers d'Art". Avec Sébastien Dechaud, ils sont désormais 17 à proposer un savoir-faire particulier dans la petite commune.