12 morts sur la RCEA : le chauffeur et son oncle renvoyés devant le tribunal correctionnel

Le chauffeur d’un minibus accidenté sur la RCEA le 24 mars 2016 dans lequel 12 passagers sont décédés et son oncle, propriétaire du véhicule, seront jugés en 2018 devant le tribunal correctionnel de Moulins. La date devrait être précisée la semaine prochaine.

L'épave du minibus accidenté le 24 mars 2016, A son bord 12 passagers sont décédés.
L'épave du minibus accidenté le 24 mars 2016, A son bord 12 passagers sont décédés. © Thierry Zoccolan - AFP
Le minibus était parti de Suisse le 24 mars 2017 avec à son bord 12 passagers portugais qui rejoignaient la région de Porto à l’occasion des fêtes de Pâques. Leur route s’est tragiquement arrêtée à 23 heures 37 sur la RCEA, la Route Centre Europe Atlantique qui traverse la France d’est en ouest. Le conducteur après un dépassement hasardeux n’a pas pu éviter un camion italien qui venait en sens inverse. Ce lourd bilan avait une fois de plus attiré l’attention sur la dangerosité de cette route dont l’aménagement à 4 voies est attendu depuis de nombreuses années.



L’affaire a été renvoyée devant le tribunal correctionnel de Moulins, "la date devrait précisée au cours de la semaine prochaine" indique un magistrat en charge du dossier. Les deux hommes seront jugés pour homicide involontaire.

Très vite l’enquête avait démontré que le véhicule, prévu pour transporter 6 personnes était surchargé, certains passagers étaient installés sur des sièges de fortune.

Le jeune conducteur âgé de 23 ans, qui ne serait pas titulaire du permis nécessaire, roulait en convoi avec son oncle, le propriétaire du véhicule qui le précédait de quelques minutes.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
route centre-europe atlantique économie transports routes accident faits divers