• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Gilets jaunes : 6 mois de prison ferme après l'agression d'un gendarme dans l'Allier

Le manifestant de 26 ans, jugé pour avoir fait chuter un gendarme et l'avoir menacé à Varennes-sur-Allier le 19 novembre, a écopé d'une peine d'un an de prison dont 6 mois avec sursis. (Photo d'archive) / © P. Felix / France 3 Auvergne
Le manifestant de 26 ans, jugé pour avoir fait chuter un gendarme et l'avoir menacé à Varennes-sur-Allier le 19 novembre, a écopé d'une peine d'un an de prison dont 6 mois avec sursis. (Photo d'archive) / © P. Felix / France 3 Auvergne

Un homme de 26 ans a été condamné à 6 mois de prison ferme par le tribunal correctionnel de Cusset (Allier), et à une mise à l'épreuve de 2 ans, après avoir agressé et menacé un gendarme, le 19 novembre, sur un rond-point de Varennes-sur-Allier occupé par les gilets jaunes.

Par Renaud Gardette

Les faits remontent au 19 novembre, au début de la révolte des gilets jaunes sur un rond-point de Varennes-sur-Allier. Les gendarmes venaient juste d'arriver pour fluidifier la circulation, quand un manifestant de 26 ans, qui ne portait pas de gilet jaune, a proféré des menaces de mort et s'est jeté sur le commandant. Ceinturé puis placé en garde à vue, l'homme était en récidive pour "violences". 
 

Jugé jeudi 6 décembre, il a été condamné à une peine d'un an de prison, dont 6 mois avec sursis, et à une peine de mise à l'épreuve pendant 2 ans. Le procureur de la République de Cusset, Éric Neveu, avait requis une peine d'un an de prison ferme.
 



 

Sur le même sujet

Lionel Beffre, Préfet de l'Isère.

Les + Lus