• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Loge des Gardes (Allier) : bientôt des canons à neige pour la petite station de ski

La Loge des Gardes envisage de se doter de 25 canons à neige. La petite station de ski de l'Allier espère pouvoir compter sur l'aide des habitants de la région, à travers un financement participatif. / © France 3 Auvergne
La Loge des Gardes envisage de se doter de 25 canons à neige. La petite station de ski de l'Allier espère pouvoir compter sur l'aide des habitants de la région, à travers un financement participatif. / © France 3 Auvergne

Dans l’Allier, l’une des plus petites stations de ski de France, la Loge des Gardes, envisage sérieusement de se doter de canons à neige. Ceux-ci lui permettraient d’être attractive même lorsque la chaleur inhabituelle de cette mi-février y fait fondre toute neige naturelle.

Par A. Rozga, avec A.C.

Si la douceur inhabituelle de cette mi-février ravit la plupart des Auvergnats, cela ne fait pas les affaires de la Loge des Gardes. Dès que les rayons du soleil se font trop insistants, la petite station de ski de l'Allier, perchée à tout juste 1000 mètres d’altitude, voit sa fréquentation fondre aussi vite que sa neige naturelle.

Et plus qu’ailleurs, ici, en moyenne montagne la présence de neige est indispensable à la viabilité économique du site. Le couple de Parisiens qui l’a racheté il y a maintenant quatre ans envisage donc très sérieusement de l’équiper de canons à neige. "Mes prédécesseurs avaient déjà acheté une dizaine de canon à neige qui étaient prêts à être posés", rappelle Philippe Chevrier, président de la station.

De la neige de culture, à la Loge des Gardes, cela fait 20 ans qu’on en parle. Mais cette fois-ci les gestionnaires du site pensent concrétiser le projet : 25 canons à neige répartis sur les trois pistes du domaine, avec l’installation d’un réservoir d’eau. "Sur le site, il  y a des trop pleins de châteaux d’eau, et nous souhaiterions utiliser ces trop pleins, détaille l’ex-Parisien, on a fait des études pour conserver cette eau sans avoir à creuser."

Pour financer une partie de l’investissement, la petite société familiale devenue une société par action simplifiée, compte lever 300 000 euros, en tablant sur la participation des habitants de la région. "On appelle ça le love money, un mélange de souhait de rentabilité économique et d’intérêt pour le projet", explique Philippe Chevrier.

Un modèle de financement participatif qui séduit certains Bourbonnais, puisque de tels investissements leurs permettraient de skier facilement, sans avoir à faire beaucoup de route. Et même l’impact écologique d’un tel projet ne semble pas décourager certains amoureux du site.

Depuis quatre ans, la station a surtout misé sur le développement de son parc de loisir, multipliant par trois son chiffre d’affaires l’été. Sa fréquentation l’hiver peut atteindre 500 personnes par jour. Quand la neige est au rendez-vous …
 
La Loge des Gardes (Allier) : bientôt des canons à neige et de la neige artificielle pour la petite station
Dans l’Allier, l’une des plus petites stations de ski de France, la Loge des Gardes, envisage sérieusement de se doter de canons à neige. Ceux-ci lui permettraient d’être attractive même lorsque la chaleur inhabituelle de cette mi-février fait y fait fondre toute neige naturelle. (Intervenant : Philippe Chevrier, Président de LDG Glisse) - A. Rozga, P. Franco, P. Raclet / France 3 Auvergne

Sur le même sujet

finale OL Barça

Les + Lus