Agression mortelle à Montluçon (Allier) mercredi 10 juillet : une rixe entre la victime et deux mineurs qui a dégénèré

L'enquête a permis d'établir le déroulement des faits qui ont conduits à la mort d'un jeune homme mercredi 10 juillet à Montluçon / © Florian Salesse - MaxPPP
L'enquête a permis d'établir le déroulement des faits qui ont conduits à la mort d'un jeune homme mercredi 10 juillet à Montluçon / © Florian Salesse - MaxPPP

Deux jours après la mort d’un jeune homme mercredi 10 juillet à Montluçon dans l’Allier, les circonstances sont clairement établies. Il ne s’agit pas d’un règlement de compte mais d’une bagarre pour de mauvais regards.

Par Cyrille Genet

Les circonstances de la mort d’un jeune homme âgé de 22 ans mercredi 10 juillet en fin d’après-midi sur un parking à l'arrière d'un supermarché de Montluçon sont désormais bien établies, d’autant plus que la totalité de la scène a été filmée indique Eric Neveu, le Procureur de la République de Cusset (Allier). "Les mineurs mis en cause sont arrivés en train à Montluçon en provenance de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme, NDLR) en fin d’après-midi. Ils ont alors cherché à rencontrer la victime pour s’expliquer, ils l'avaient croisé à plusieurs occasions et ils lui reprochaient de mauvais regards échangés. Après l’avoir cherché dans le quartier de Fontbouillant, ils l’ont trouvé à proximité du quai Louis-Blanc. Il y a d'abord eu des échanges de mots, puis la victime a donné un coup de poing à l’un des deux jeunes, l’un l’a alors ceinturé et l’autre a répliqué en lui assénant plusieurs coups de couteau, une réaction sous l’effet du stress a-t-il expliqué par la suite".

Les deux jeunes gens ont ensuite pris la fuite en train et ce sont des gendarmes qui avaient leur signalement dès 18 heures les ont repéré en gare de Bellenave (Allier), notamment à cause de taches de sang sur le tee-shirt de l’un d’entre eux.

L’autopsie a confirmé que la victime est bien décédée du fait de plaies à l’arme blanche.

Les deux auteurs présumés ont été incarcérés et le juge d’instruction va poursuivre les investigations notamment en demandant des expertises et études de personnalité. L’affaire devrait aboutir devant la cour d’assises des mineurs pour l’un d’entre eux et devant le tribunal pour enfants pour celui qui est âgé de moins de 16 ans.

Il ne s’agit donc pas d’un règlement de compte sur fond de trafic de stupéfiants comme cela avait été évoqué précise le Procureur de Cusset.

Fréderic Laporte, le maire de Montluçon (Les Républicains) a écrit une lettre au Ministre de l’Intérieur : "Plus ça va et moins il y a de personnel de police au commissariat. Ça ne suffit pas pour protéger 70 000 personnes qui vivent dans l’agglomération de Montluçon. Je voudrais 20 policiers de plus et de façon pérenne" explique-t-il.

 

 

Sur le même sujet

14 miliards pour le Fonds Mondial : le compte est bon !

Les + Lus