• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Montluçon : Pétitions et marche blanche contre la violence

Un collectif citoyen réclame plus de policiers et l'ouverture d'un nouveau commissariat à Montluçon. / © Anne-Claire Huet/France 3 Auvergne
Un collectif citoyen réclame plus de policiers et l'ouverture d'un nouveau commissariat à Montluçon. / © Anne-Claire Huet/France 3 Auvergne

Le meurtre d’un jeune de 22 ans en plein après-midi à Montluçon le 10 juillet a choqué les habitants de la ville. Le maire et un collectif de citoyens interpellent les autorités et réclament plus de moyens pour les forces de l’ordre.

Par MVO

Le drame a choqué Montluçon. Mercredi 10 juillet vers 16h30, Alexandre Perrot, 22 ans, est frappé de deux coups de couteau au thorax. Les raisons qui ont poussé deux adolescents de 15 et 17 ans à le poignarder en pleine rue, quai Louis Blanc, sont encore floues. Les deux agresseurs présumés ont été interpellés et mis en examen pour assassinat : leur victime a succombé à ses blessures.
Le fait-divers est celui de trop pour les habitants, las de voir leur ville marquée par l’insécurité. Une marche blanche rend hommage à Alexandre Perrot samedi 20 juillet dans les rues de Montluçon. Une manière d’alléger la peine de la famille, de partager le deuil, mais aussi d'alerter les pouvoirs publics et de leur dire que la violence doit s’arrêter.
 

Pétitions citoyennes

Au-delà de la peine, il y a le ras-le-bol. Le maire de Montluçon, Frédéric Laporte, lance un appel au Ministère de l’intérieur. A travers une pétition en ligne, il dénonce un manque de moyens humains et financiers du commissariat de la ville. « La ville de Montluçon fait face à une montée des incivilités et des trafics de drogue. Depuis plusieurs mois ces trafics et les actes de violences ont augmenté dans de nombreux quartiers » alerte-t-il sur l’internet. Le 20 juillet, plus de 900 personnes avaient apporté leur soutien à cette demande de moyens supplémentaires pour la police nationale.

En parallèle, un collectif citoyen a lui aussi décidé d’interpeller le ministère. Une autre pétition a été mise en ligne, elle aussi pour dénoncer l’insécurité à Montluçon. Les instigateurs réclament « une solution durable de protection des habitants ». Concrètement : l’augmentation des effectifs policiers et l’ouverture d’un commissariat de quartier dans la zone du quai Louis Blanc, là où Alexandre Perrot a trouvé la mort.

Sur le même sujet

Affaire ''des bébés sans bras'' : conférence de presse, ce lundi 19 août, de l'avocat d'une famille

Les + Lus