Montluçon. Un stand d'information pour prévenir le diabète et inciter au diagnostic

3,5 millions de Français sont médicalement traités pour le diabète. Le 14 novembre, journée mondiale consacrée à la maladie, l'association française d'aide aux diabétiques du Bourbonnais tenait un stand d'information dans une galerie marchande de Domérat (Allier) pour sensibiliser à la maladie.

L'association française d'aide aux diabétiques du Bourbonnais tenait un stand d'information dans une galerie marchande de Domérat (Allier) pour sensibiliser à la maladie.
L'association française d'aide aux diabétiques du Bourbonnais tenait un stand d'information dans une galerie marchande de Domérat (Allier) pour sensibiliser à la maladie. © Camille Da Silva - France 3 Auvergne
Il y a 40 ans, Patrick Aufrere a découvert qu'il était atteint de diabète de type 1. Il est depuis insulinodépendant. Une discrète petite pompe qu’il porte sur lui lui permet de vivre avec la maladie."La pompe à insuline me permet d'éviter de nombreuses piqûres d'insuline journellement. Au lieu de faire cinq à six piqûres par jour, je me pique tous les trois jours. Je me pose un cathéter, dès que mon taux de sucre baisse dans le sang, il est rentré dans ma pompe à insuline qui arrête d'envoyer l'insuline dont je n'ai pas besoin."

A l’occasion de la journée mondiale consacrée à la maladie le 14 novembre, Patrick a tenu un stand d'information dans une galerie marchande de Domérat (Allier) pour le compte de l'association française d'aide aux diabétiques du Bourbonnais. Informer le public est capital : en France, un diabétique sur deux ne sait pas qu’il est touché. "Il s'agit de rappeler au patient l'importance d'être observant, de ne pas avoir peur d'un diagnostic et d'être traité le plus tôt possible avec le meilleur traitement pour éviter des complications et d'en mourir."

L'alimentation saine, rempart contre la diabète de type 2

Il existe un autre diabète, celui de type 2, qui concerne 92% des diabétiques. Il pourrait être évité grâce à l'activité physique et  une meilleure alimentation.Sur le stand, une pyramide d’aliments a été montée pour illustrer le problème. "Les sucres sont à éviter évidemment, tout ce qui est boissons sucrées, le sucre pur, les bonbons …” explique Bernard Boyer, trésorier de l'association. "Dans la pyramide, plus on descend, plus on est sur des choses qui sont de moins en moins mauvaises, jusqu’à la base constituée des féculents qui sont indispensables à chaque repas. Mais il ne faut pas oublier de mettre des légumes verts à tous les repas."

Selon les chiffres de l'association, 6% de la population de l'Allier est touché par cette maladie chronique.
 
Action de sensibilisation au diabète à Domérat (Allier)



 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société