Allier : l’aide sociale à l’enfance bénéficie d’une aide supplémentaire de 3,3 millions d'euros

En signant lundi 12 octobre une des premières conventions de prévention et de protection de l’enfance, le conseil départemental de l’Allier s’assure un financement de l'Etat de 3,3 millions d’euros sur 3 ans pour amplifier ses actions.

Adrien Taquet a visité la maison de Bellevue à Yzeure qui permet des temps de partage entre enfants et parents pendant le temps du placement.
Adrien Taquet a visité la maison de Bellevue à Yzeure qui permet des temps de partage entre enfants et parents pendant le temps du placement. © S. Vinot - FTV
Adrien Taquet n’est pas venu les mains vides lundi 12 octobre dans l’Allier, le Secrétaire d’Etat en charge de l’Enfance et des Familles auprès du ministre des Solidarités et de la Santé a apporté 3,3 millions d’euros qui seront versés en 3 fois entre 2020 et 2022, faisant de l’Allier un des 30 premiers départements intégrés dans la nouvelle stratégie nationale de prévention et de protection de l’enfance.

Un financement dans le cadre d'une convention entre l'Etat, le Département et l'Agence Régionale de Santé qui permettra notamment de développer des ateliers de soutien à la parentalité et des accueils de jour, d’ouvrir d’ici 2022 quatre-vingt places d’accueil en fratrie dans le cadre de l’appel à projet Village d’enfants et dans le domaine du handicap, de développer une structure d’accueil pour des enfants à difficultés multiples. "Il est important de protéger nos enfants, mais il faut aussi prévenir, accompagner les parents. Il y a des situations que l’on peut éviter ; si on repère précocement les difficultés on peut éviter que les situations se dégradent et qu’on ait à placer les enfants" a indiqué Adrien Taquet.
  Pour le Président du Conseil départemental de l’Allier Claude Riboulet : "Cela va nous permettre de renforcer des actions qui avaient déjà été initiées notamment en matière de prévention et d’en développer de nouvelles, par exemple que la protection maternelle et infantile fasse encore plus de prévention, que l’on puisse pour les familles où il y a des sensibilités intervenir à domicile pour éviter les placements. On va créer un Haut Conseil des enfants placés pour avoir aussi en direct la parole de ces enfants mineurs accueillis".

Dans l’Allier, 1322 enfants sont confiés à l’aide sociale à l’enfance dont 698 auprès d’un des 350 assistants familiaux et accompagnés par 40 professionnels de PMI. Le budget consacré en 2019 par le département était de plus de 29 millions d’euros.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social société santé