Allier : quand des Japonais viennent au secours de l'église d'un petit village

Ikuo Ichimori, un Japonais installé dans le village de Meillers depuis 30 ans veut sauver l'église de sa commune. Avec ses amis artistes, ils organisent concerts, et autres manifestations culturelles pour récolter récolter les fonds nécéssaires afin sauver l'église, en proie aux aléas du temps. / © AC.HUET/France 3 Auvergne
Ikuo Ichimori, un Japonais installé dans le village de Meillers depuis 30 ans veut sauver l'église de sa commune. Avec ses amis artistes, ils organisent concerts, et autres manifestations culturelles pour récolter récolter les fonds nécéssaires afin sauver l'église, en proie aux aléas du temps. / © AC.HUET/France 3 Auvergne

Ikuo Ichimori est Japonais. Cela fait 30 ans qu'il vit à Meillers, village de l'Allier. Ikuo veut sauver l'église du village datant du XIIème siècle. Avec ses amis artistes japonnais, ils organisent du 20 au 28 juillet plusieurs manifestations culturelles afin de récolter des fonds pour l'église.

Par Mohamed Benmaazouz

Meillers (Allier), est un petit village du bocage bourbonnais. Il compte parmi ses 147 habitants, Ikuo Ichimori, un Japonais, installé depuis près de 30 ans. Pris d'un coup de cœur pour la ville, l'homme a décidé de sauver l'église St Julien du village, datant du XIIème siècle. Elle est aujourd'hui rongée par le temps, et a besoin de travaux de rénovations. Pour trouver les fonds, Ikuo Ichimori  organise un festival du Japon du 20 au 22 juillet à Meillers et à Moulins, ainsi qu'une exposition d'oeuvres japonaises jusqu'au 28 juillet à Meillers. "Comme je suis maintenant résident à Meillers, il est normal que je sois plus attaché à l'église St Julien de Meillers, qu'ailleurs. D'autres parts, j'ai toujours aimé les églises romaines, car c'est quelque chose qui n'existe pas au Japon " justifie Ikuo Ichimori.  
 

Ses amis au secours de l'église

L'homme a transmis son amour pour ce petit village bourbonnais jusque chez ses amis. Ils sont près d'une dizaine à s'être envolés pour la France afin d'aider Ikuo Ichimori dans sa démarche. Danseurs, musiciens, créateurs d'art floral, tous portent leur pierre à l'édifice le temps du festival. C'est le cas par exemple de Hiromi Uekusa, violoncelliste qui se produit dans le monde entier. Touchée par le projet d'Ikuo Ichimori, l'artiste a composé un morceau rien que pour l'église, intitulé, "Je t'attends à Meillers". Et elle ne s'arrête pas là, puisque tous les bénéfices générés par la vente de son prochain album seront reversés aux fonds d'aide à l'église. "Quand je suis venue ici pour la première fois, j'ai découvert que cette église avait plus de 800 ans. Qu'elle avait toute une histoire. J'ai compris qu'il faudrait beaucoup d'argent pour la restaurer. Au Japon, j'avais déjà composé une musique "Je t'attends à Meillers". Et si je peux aider avec mon violoncelle, c'est avec plaisir " témoigne l'artiste.
 

L'église dans un état critique

Humidité, fissures, infiltrations, l'église a besoin de près de 500 000 euros pour couvrir les frais d'urgence. Un somme considérable, pour ce petit village de 147 habitants. "On est subventionnés à 80% ce qui ne nous empêche pas de faire un emprunt entre 150 000 et 200 000 euros. C'est lourd pour une petite commune", avance Jean-Marie Pagliaï maire de Meillers. Lundi 22 juillet, c'est à l'espace Jean Villars de Moulins la pianiste Mayuko Toyota se produira. Elle sera suivie d'un spectacle de danse moderne mené par Kaori Suzuki, et de la projection du court métrage Poésie, d'Aya Yabuuchi. 
 
Ikuo Ichimori et ses amis artistes japonais à la rescousse de l'église St Julien du village de Meillers. / © S.VINOT/France 3 Auvergne
Ikuo Ichimori et ses amis artistes japonais à la rescousse de l'église St Julien du village de Meillers. / © S.VINOT/France 3 Auvergne


 

Sur le même sujet

RIC

Les + Lus