La canicule a marqué le vignoble de Saint-Pourçain dans l’Allier

Publié le Mis à jour le
Écrit par Cyrille Genet

La canicule du début du mois d’août 2018 aura des effets sur la récolte dans le vignoble de Saint-Pourçain dans l’Allier. Les vendanges seront précoces et la cuvée devrait révéler saveurs généreuses.
 

Le manque de pluie en début d’été et les fortes chaleurs pendant la canicule de la première semaine du mois d’août ont eu des conséquences sur l’état de la vigne dans le secteur de Saint-Pourçain dans l’Allier.

"La sécheresse a des conséquences sur la qualité de notre surface foliaire" explique Florent Barichard de la cave des Terres d’Ocre à Chatel-de-Neuvre qui observe "des dépérissements des feuilles qui deviennent jaunes et marron à plus ou moins long terme et des petites baies avec très peu d’eau à l’intérieur, donc très peu de jus et des rendements assez faibles".

Pour lui cela tient à une météo capricieuse "c’est un cumul de choses : des pluies très faibles, inférieures à 5 millimètres, donc qui ont peu d’intérêt pour une vigne qui est une plante pérenne, un fort ensoleillement et beaucoup de vent qui a le pouvoir de sécher les sols".

Mais les vignerons ne sont pas trop inquiets, les parcelles sont en bon état, il y a du raisin sur les plants et la quantité sera au rendez-vous. Reste l’interrogation de la qualité, or les millésimes de canicule sont généralement atypiques : "2018 va être solaire" prévoit Denis Baraba du domaine Grosbot-Barbara à Cesset dans le sens où "quand on va croquer dans le vin ça va être une explosion, ça va être riche, généreux, chaleureux, à contrario de millésimes comme 2013".

Ils attendent désormais le début des vendanges qui devraient se faire entre le 1er et le 15 septembre, en avance sur certaines années moins ensoleillées.
 
durée de la vidéo: 02 min 09
Un millésime attendu dans le vignoble de Saint-Pourçain