Chantier de la RCEA dans l'Allier : 400 emplois à pourvoir, quels sont les profils recherchés ?

Une première session de recrutement était organisée, ce mardi 3 décembre, au Pôle Emploi de Moulins en vue du réaménagement de la RCEA. / © P.Felix/France3 Auvergne
Une première session de recrutement était organisée, ce mardi 3 décembre, au Pôle Emploi de Moulins en vue du réaménagement de la RCEA. / © P.Felix/France3 Auvergne

Les chantiers d'aménagement de la RCEA dans l'Allier devraient commencer avant le printemps 2020. Pour ces travaux, Pôle Emploi est à la recherche de près de 400 personnes au niveau local.

Par Antoine Belhassen

Le chantier est d'ampleur : 500 millions d'euros prévus pour réaménager 88 kilomètres de la RCEA, entre Digoin et Sazeret (Allier). En tout près de 1 300 personnes devraient être impliquées dans cette mise en œuvre d'une 2x2 voies sur ce qui est surnommée "l'axe de la mort", du fait d'accidents récurrents. Quatre cents postes sont à pourvoir pour ce futur chantier.

"Nous sommes à la recherche de profils classiques en ce qui concerne des travaux publics", explique Isabelle Feydel, coordinatrice Pôle Emploi pour ce chantier.

Sont ainsi demandés :
  • des coffreurs-bancheurs
  • des étancheurs
  • des conducteurs d'engins
  • des agents trafic circulation et régulation
Une cinquantaine de coffreurs-brancheurs ainsi qu'une autre cinquantaine de conducteurs d'engins sont recherchés de près : "Ce sont des postes qui demandent des formations particulières qui peuvent durer plusieurs mois."

Des formations individuelles avant le début des chantiers

De nombreux Bourbonnais pourront occuper ces postes : "Il s'agit d'une vraie volonté de la préfecture d'employer au niveau local. Ce chantier peut permettre à des personnes sans emploi de se qualifier dans les travaux publics. Une fois cet ouvrage terminé, ils pourront ensuite négocier d'autres contrats dans ce secteur d'activités", poursuit Isabelle Feydel.

Avant le début de ces travaux, des informations collectives sont organisées au Pôle Emploi de Moulins : "Il s'agit de faire connaître les profils recherchés aux demandeurs d'emploi et de leur présenter le projet", précise la coordinatrice.

Les formations individuelles devraient s'accélérer en mars ou en avril de l'année prochaine si le calendrier est respecté. Pour l'heure, la procédure nationale se poursuit jusqu'à un décret de concession.

Sur le même sujet

Les + Lus