Moulins : sacré meilleur apprenti de France en carrosserie, il s'apprête à récupérer sa médaille

Tom Voisin, étudiant en Bac Pro originaire de Moulins, a remporté le titre de meilleur apprenti de France en carrosserie. Il a rendez-vous à la Sorbonne, à Paris, le 27 février pour récupérer sa médaille d'or.

Tom Voisin, originaire de Moulins, a été sacré meilleur apprenti de France en carrosserie. Photo d'illustration.
Tom Voisin, originaire de Moulins, a été sacré meilleur apprenti de France en carrosserie. Photo d'illustration. © Claude Prigent / MaxPPP
Le 27 février, Tom voisin, 17 ans, ira à la Sorbonne à Paris, pour se voir remettre la médaille de meilleur apprenti de France en carrosserie. Originaire de Moulins, il est apprenti en Bac Pro Réparation des carroseries, après un CAP dans le même domaine à l'Institut de formation interprofessionnel de l'Allier (IFI 03). Son formateur l'a poussé à passer le concours. "C'était une opportunité de me faire connaître, de relever un défi et d'apprendre", explique Tom Voisin, passionné d'automobile.
 

Environ 20 d'heures de travail

Les épreuves se sont déroulées entre mai et juin 2018. "Nous devions travailler sur une aile de Citroën 3-DS3. Il fallait réaliser une découpe et une soudure, il y avait un choc à redresser et mastiquer ainsi qu'une déchirure à souder et planer", précise le jeune homme. Un exercice qui a demandé une vingtaine d'heures de travail et beaucoup de rigueur. "Je suis content d'avoir tout réussi du premier coup car si l'on se ratait sur une chose, il fallait tout recommencer depuis le début", souligne-t-il.
 
Ce titre lui a permis de trouver plus facilement une entreprise pour son contrat d'apprentissage dans le cadre du Bac Pro, qu'il a commencé à la rentrée 2019. Un mode d'enseigenement qui lui convient très bien : "Je n'étais pas dans mon élément en cours et lorsque l'on sait quel métier on veut faire l'apprentissage est un avantage", fait remarquer le jeune homme qui aura 18 ans en avril. Selon les mois, il passe environ deux semaines en cours et deux semaines en entreprise, dans un garage et concessionnaire à Avermes. 

Tom Voisin a envie de réussir et voit déjà plus loin : "Je suis impatient de pouvoir participer à un autre concours plus difficile comme les Olympiades des métiers", confie-t-il. Après ses études, il rêve de travailler dans la restauration de véhicules anciens.
 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
apprentissage éducation société