Allier : le CREPS de Vichy désigné centre de préparation aux JO pour Paris 2024

Dans l’Allier, la ville de Vichy se prépare pour Paris 2024. Son CREPS vient d'être labellisé début octobre centre de préparation aux Jeux Olympiques et paralympiques. Une consécration pour ce territoire et ce centre sportif en pleine modernisation
 

Le CREPS de Vichy dans l'Allier vient d'être labellisé début octobre centre de préparation aux Jeux Olympiques et paralympiques de Paris 2024.
Le CREPS de Vichy dans l'Allier vient d'être labellisé début octobre centre de préparation aux Jeux Olympiques et paralympiques de Paris 2024. © DUGNE Remi / MAXPPP
A Vichy dans l’Allier, on trouve le premier territoire en France en nombre de labels, pour le basket, le badminton ou encore l’escrime ou la natation. Le CREPS de la commune vient d'être désigné début octobre centre de préparation olympique et paralympique pour 35 disciplines. Mais encore faut-il arriver à convaincre les délégations sportives à venir s'y entraîner.

Convaincre les délégations

Frédéric Aguilera, maire de Vichy et président de Vichy communauté, déclare : « Etre effectivement centre de préparation aux Jeux ça ne veut pas dire qu’automatiquement les équipes vont venir. Ca veut dire qu’officiellement on est dans un catalogue et on sera un peu plus repérable que d’autres parce qu’on a énormément de disciplines. Mais maintenant il faut aller faire des démarches auprès des fédérations à l’échelle nationale et internationale pour convaincre les équipes de venir s’entraîner. Effectivement, le chemin est encore long et l’histoire commence aujourd’hui ». A Vichy, le CREPS est en pleine modernisation. Près de 50 millions d'euros ont été investis sur le site et le centre-omnisports de Vichy.

Un territoire reconnu

Le but : faire rayonner la ville au-delà des Jeux de 2024. Jean-Sébastien Laloy, président du conseil d'administration du CREPS, indique : « C’est vraiment une stratégie de long terme. Le territoire de Vichy est connu et il a une expertise, des compétences en matière d’accueil d’équipes, de championnats, de stages de haut niveau. Là on va investir beaucoup pour avoir les meilleurs équipements possibles sur notre territoire et développer cette stratégie dans les années à venir mais pas uniquement pour les Jeux Olympiques ». Parmi les 415 territoires français retenus par le comité olympique, 3 autres se trouvent en Auvergne. Aurillac, la métropole de Clermont-Ferrand et Riom sont désormais eux aussi en lice pour attirer les sportifs du monde entier.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
jeux olympiques sport